Vendredi, 17 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Diplomatie. L'Otan durcit le ton face à la Chine

Diplomatie. L'Otan durcit le ton face à la Chine

15 Juin 2021

Les dirigeants de l'Otan ont signifié lundi leurs "lignes rouges" à Vladimir Poutine avant sa réunion avec Joe Biden et ont décidé de faire front commun face à l'entrisme de la Chine en Europe lors de leur sommet annuel à Bruxelles. Retour en quelques clichés sur sa visite chez notre roi.

La Russie reste la préoccupation numéro un de l'Alliance.

Or, explique le quotidien américain, "la Chine est devenue plus agressive sur la scène mondiale et Washington est devenu plus belliqueux envers Pékin". "Nous allons adresser un message important à Moscou: nous restons unis et la Russie ne saura pas nous diviser", a prévenu le secrétaire général de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), le Norvégien Jens Stoltenberg. "Il s'agit d'une nouvelle dimension et d'un défi sérieux pour l'Otan", assurait-il, avant de tempérer: "La Chine n'est pas notre adversaire, notre ennemi".

"Les ambitions déclarées de la Chine et son comportement déterminé représentent des défis systémiques pour l'ordre international fondé sur des règles et dans des domaines revêtant de l'importance pour la sécurité de l'Alliance", ont affirmé les alliés. "Il était même tabou d'aborder la question dans les couloirs, certains membres craignant que cela ne replonge les relations avec le pays dans le cadre de la rivalité entre superpuissances de l'époque de la guerre froide". "Mais nous devons faire face aux défis posés par la Chine pour notre sécurité", a-t-il précisé.

Jérusalem | Heurts entre Palestiniens et policiers sur l'esplanade des Mosquées
Nous sommes très heureux après ce cessez-le-feu", a dit Mohammad Abou Odeh, un Palestinien dans la bande de Gaza. Et le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken doit se rendre au Moyen-Orient "dans les prochains jours".

Le sommet a également lancé la révision du concept stratégique de l'Alliance adopté en 2010 pour la préparer à faire face aux nouvelles menaces dans l'espace et le cyberespace.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a insisté lundi 14 juin sur la volonté de Kiev de rejoindre l'Otan en dépit des réticences de l'Alliance qui craint qu'une telle adhésion n'attise les tensions avec Moscou.

Un financement sera accordé pour assurer le fonctionnement de l'aéroport international de Kaboul, indispensable au maintien d'une présence occidentale en Afghanistan. A sa descente de l'avion, Joe Biden a eu droit à une haie d'honneur composée de 12 militaires et de 3 musiciens.

Encore faut-il que les Américains les jugent "fiables".

Diplomatie. L'Otan durcit le ton face à la Chine