Samedi, 25 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Vidéo: Macron se fait gifler lors de son déplacement dans la Drôme

Vidéo: Macron se fait gifler lors de son déplacement dans la Drôme

09 Juin 2021

Deux personnes ont été interpellées à Tain l'Hermitage (Drôme), selon la préfecture de la Drôme. On y voit le chef de l'Etat s'approcher d'une foule massée derrière des barrières de sécurité pour la saluer, puis échanger très brièvement avec un homme.

Une vidéo de la scène publiée sur les réseaux sociaux montre un homme portant un tee-shirt kaki, une barbe noire et une chevelure longue, porter une gifle au président de la République, tandis qu'une voix hurle le cri de guerre royaliste "Montjoie Saint Denis!", ainsi que "À bas la macronie".

"Les deux hommes interpellés sont deux Drômois âgés de 28 ans, inconnus de la justice", précise Alex Perrin, procureur de la République à Valence.

Le chef de l'État continue actuellement son "tour de France des territoires", entamé la semaine dernière dans le Lot. Le président lui, a confirmé qu'il poursuivra sa visite et qu'il ne laissera pas cet incident venir ternir son envie de bien faire.

Proche-Orient : Washington appelle Israéliens et Palestiniens à la "désescalade"
L'armée israélienne a fait état de la mort de 15 membres du Hamas et du djihad islamique, un autre groupe armé. Dans une intervention télévisée, le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh s'est lui dit " prêt " à en découdre.

Lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée, le Premier ministre Jean Castex a dénoncé une "agression", soulignant qu'"à travers le chef de l'Etat, c'est tout simplement la démocratie qui est visée".

De Xavier Bertrand à Marine le Pen, l'ensemble de la classe politique a aussitôt condamné ce geste.

"L'ancien président socialiste François Hollande a estimé qu'une telle agression portait " un coup insupportable et intolérable " aux institutions, et le député écologiste Yannick Jadot a déclaré que " s'en prendre physiquement au président de la République, c'est s'attaquer à la France ". Ces propos ont suscité l'indignation des familles de victimes et de la classe politique, y compris à gauche. Cette vidéo a d'ailleurs été condamnée " sans réserve " par le Premier ministre Jean Castex.

"Quelques minutes avant d'avoir été giflé, M. Macron avait lui-même appelé " tout le monde au respect et au calme " pour ne pas fragiliser la démocratie". Et c'est à cause aussi du personnel politique. Le candidat à l'Elysée a suscité la controverse en établissant un lien, dimanche sur France Inter, entre des actes terroristes ou violents survenus en France et les récentes campagnes présidentielles. La plus grave est la tentative d'attentat manquée contre l'ancien président Jacques Chirac en 2002, lorsqu'un militant d'extrême droite a tenté de le tuer par balle lors du défilé militaire du 14-Juillet.

Vidéo: Macron se fait gifler lors de son déplacement dans la Drôme