Samedi, 25 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » L'UE va fermer son espace aérien aux avions bélarusses — Vol RyanAir détourné

L'UE va fermer son espace aérien aux avions bélarusses — Vol RyanAir détourné

26 Mai 2021

"Nous n'avons pas pris la décision".

Les Vingt-Sept demandent en outre "l'adoption d'autres sanctions économiques ciblées" et invitent le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell et la Commission européenne "à soumettre sans délai des propositions à cette fin".

L'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) à son tour recommandé aux vols civils d'éviter l'espace aérien du Bélarus.

Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra mercredi en milieu de journée une réunion informelle d'urgence à huis clos sur le sujet, ont indiqué à l'AFP des sources diplomatiques.

Les autorités biélorusses ont l'habitude de diffuser des confessions de détracteurs filmées sous la contrainte.

Nos adversaires de l'étranger et à l'intérieur du pays ont changé leurs méthodes pour attaquer notre Etat. "Ils sont passés de l'organisation d'émeutes à l'étape de strangulation", a-t-il dénoncé, dans une référence apparente au mouvement de contestation de 2020 qu'il attribue à une opposition pilotée par l'Occident.

Attaque terroriste au commissariat de Rambouillet : ce que l'on sait
Sur les réseaux sociaux se dessine le profil d'un trentenaire aimant les activités de plein air. Arrivé en 2009 en France en situation irrégulière, il avait été régularisé depuis.

Il a évoqué une "guerre hybride moderne" contre son pays, qui est un "théâtre d'expérimentation pour ensuite aller vers l'Est". Pareille attitude peut sans doute s'expliquer par le sentiment d'impunité que le dictateur de Minsk a pu ressentir à la vue des sanctions très mesurées que les Européens ont opposées ces dernières années aux agissements hors Russie de son "ami" Vladimir Poutine: l'annexion de la Crimée ukrainienne en 2014, le soutien à un coup d'Etat proserbe avorté au Monténégro en 2016, la tentative d'empoisonnement de l'ancien agent double Sergueï Skripal en 2018 au Royaume-Uni, ou la révélation, en avril de cette année, de la destruction, par des agents du GRU, le service de renseignement militaire russe, en 2014, d'un entrepôt d'armes ayant fait deux morts en République tchèque.

Les autorités bélarusses sont accusées d'avoir rerouté un vol commercial Athènes-Vilnius vers Minsk à cause d'une prétendue alerte à la bombe afin de pouvoir arrêter Roman Protassevitch, un journaliste d'opposition âgé de 26 ans qui était à bord. Sa compagne, Sofia Sapéga, une ressortissante russe, a également été arrêtée. Une théorie peu crédible pour Angela Merkel.

Exilée en Lituanie, l'ex-candidate à la présidentielle Svetlana Tikhanovskaïa a appelé Washington et l'UE à adopter toujours plus de sanctions pour isoler le régime de Loukachenko. "Elle a été réalisée sous pression et il ne faut pas y croire", a déclaré à l'AFP le père du jeune homme, Dmitry Protassevitch, 48 ans, soulignant que son fils semblait avoir des dents en moins et présentait des ecchymoses sur le côté gauche du visage et au cou.

Après le discours de M. Loukachenko, le Kremlin a dit jeudi ne pas avoir "de raisons de ne pas croire les déclarations des dirigeants bélarusses".

Quelque 88 personnes, dont Alexandre Loukachenko, et sept entités ont déjà été sanctionnées par une interdiction de voyager dans l'UE et un gel des avoirs pour la répression de l'opposition et la présidentielle du 9 août 2020, jugée "truquée" par les Européens.

L'UE va fermer son espace aérien aux avions bélarusses — Vol RyanAir détourné