Samedi, 25 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Chasse à l'homme pour retrouver un militaire d'extrême droite jugé dangereux — Belgique

Chasse à l'homme pour retrouver un militaire d'extrême droite jugé dangereux — Belgique

21 Mai 2021

Un blindé de l'armée belge arrivant à l'entrée du parc national Hoge Kempen, en Belgique, durant des recherches visant à capturer le Belge Jurgen Conings, un soldat qui a disparu après avoir menacé un virologue favorable aux vaccins anti-COVID-19.

Il est considéré comme dangereux notamment parce qu'il " a laissé deux lettres avec des éléments inquiétants ", a précisé un porte-parole du parquet fédéral, évoquant des menaces pesant sur " les structures de l'État et des personnes publiques".

La chasse à l'homme se poursuit ce jeudi 20 mai dans le nord de la Belgique pour tenter de retrouver un militaire d'extrême droite en fuite probablement avec des armes à feu.

La police néerlandaise a par ailleurs confirmé auprès de l'agence Belga que des unités spéciales se tiennent prêtes à intervenir aux Pays-Bas au cas où le fugitif tenterait de passer la frontière.

Jurgen Conings compte parmi la " trentaine " de membres de l'armée belge surveillés par les services du renseignement militaire pour leurs " sympathies " avec l'extrême droite, selon des sources officielles.

C'est en tant qu'" instructeur " dans une base militaire belge que Jurgen Conings avait accès à des armes malgré son profil, a dit Ludivine Dedonder à plusieurs médias.

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

Parmi ses cibles potentielles figure le virologue Marc Van Ranst, expert parmi les plus en vue en Belgique dans la crise sanitaire.

Il s'agit notamment du secteur boisé le plus proche du lieu de découverte de sa voiture et d'une autre zone où des coups de feu auraient été entendus mardi, selon une source proche du dossier.

Devenu la bête noire des " antimasque " et autres opposants aux restrictions de rassemblements, ce scientifique de 55 ans est également coutumier des prises de position contre le racisme et la xénophobie et en découd régulièrement avec l'extrême droite flamande sur les réseaux sociaux. Pour la même raison, il est également fiché par l'Ocam, l'organisme belge chargé de l'analyse de la menace terroriste.

" Une information qui avait été transmise à la Défense ", a déclaré le dirigeant libéral flamand, en appelant l'armée à " durcir absolument " ses " procédures et contrôles internes ".

La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS), bénéficie, elle, d'une protection supplémentaire, a indiqué jeudi midi son cabinet à l'agence Belga. "Il n'y a pas de place à la Défense pour les racistes et les fascistes", a ajouté la ministre. Les recherches ont nécessité la fermeture d'une portion de l'autoroute E314, à hauteur de Maasmechelen en direction de Genk, un axe qui borde le parc national.

Chasse à l'homme pour retrouver un militaire d'extrême droite jugé dangereux — Belgique