Dimanche, 13 Juin 2021
Dernières nouvelles
Principale » L’Espagne renvoie 2700 migrants vers le Maroc

L’Espagne renvoie 2700 migrants vers le Maroc

19 Mai 2021

Selon le ministre de l'Intérieur espagnol qui s'exprimait à l'issue d'un conseil des ministres, sur les 6000 personnes arrivées hier, 2.700 ont déjà été renvoyées vers le Maroc.

Brahim Ghali est poursuivi en Espagne pour tortures, viol, enlèvements, séquestrations par plusieurs victimes et associations de défenses des droits de l'homme. Cette dernière a été limpide dans ses propos en faisant porter le chapeau à l'Espagne qui réclame une relation d'amitié et de coopération de la part du Maroc et, d'un autre côté, complote avec les Algériens pour faire entrer illégalement le criminel Brahim Ghali.

"Ceuta n'est pas préparée à des situations pareilles", a-t-elle déclaré sur son compte Twitter, critiquant l'Union européenne, "pour ne avoir pris les mesures nécessaires pour y faire face".

Le chef du Parti populaire au niveau national, Pablo Casado a, après avoir, condamné l'afflux des migrants marocains, a appelé le gouvernement espagnol "à garantir immédiatement l'intégrité des frontières et à coordonner avec le Maroc le retour des immigrés dans leur pays".

Ils les raccompagnent ensuite vers la clôture qui sépare l'Espagne du Maroc. En milieu d'après-midi, environ 700 migrants, principalement Marocains, mais aussi venus d'Afrique subsaharienne, étaient encerclés sur la plage, selon la même source. Certains passent sous le regard des forces de l'ordre marocaines, qui ne réagissent pas dans un premier temps puis finissent par repousser la foule de curieux.

La petite Mia et sa mère ont été retrouvées en Suisse — Enlèvement
Et de préciser: " Deux gendarmes ont été missionnés sur le territoire suisse pour assister leurs collègues helvétiques ". Les ravisseurs présumés ont affirmé avoir agi à la demande de la mère de l'enfant qui voulait récupérer sa fille.

Comme Amal, une jeune déscolarisée de 18 ans qui a veillé toute la nuit avant d'être refoulée mardi à l'aube par les autorités marocaines à Fnideq, ville frontalière de Ceuta.

"Je suis venue pour traverser clandestinement et assurer l'avenir de mes enfants, car ici, il n'y a rien". Un homme a trouvé la mort en se noyant alors qu'il tentait de rallier l'enclave par la mer. Ennemi juré de Rabat, le Front Polisario revendique l'indépendance du Sahara occidental, qui fut jusqu'en 1975 une colonie espagnole, mais que le Maroc considère comme partie intégrante de son territoire.

Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadrice en Espagne, Karima Benyaich, pour consultation, après le "mécontentement" exprimé par Madrid face à l'afflux des migrants marocains à Sebta (Ceuta), une ville occupée par l'Espagne.

Si à Rabat, les plus hautes autorités gardent le silence depuis lundi, le directeur central de la police judiciaire, Mohamed Dkhissi, a affirmé dimanche sur la télévision publique marocaine 2M que l'Espagne était "perdante" dans cette brouille et souligné que le Maroc, "qui est une puissance régionale (.) n'est le serviteur d'aucun pays".

L’Espagne renvoie 2700 migrants vers le Maroc