Samedi, 25 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Le Hamas lance une roquette vers le deuxième aéroport d'Israël

Le Hamas lance une roquette vers le deuxième aéroport d'Israël

14 Mai 2021

En une seule journée et en pleine fête du Fitr marquant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan, 10 Palestiniens ont été tués et plus de 150 blessés lors d'accrochages avec les troupes israéliennes dans plusieurs villes de Cisjordanie, selon un bilan officiel palestinien.

Des sirènes d'alarme ont de nouveau retenti dans la métropole de Tel-Aviv, a constaté une journaliste de l'AFP.

Depuis le début lundi de ce nouveau cycle de violences, 119 Palestiniens, parmi lesquels 31 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza, et 830 personnes ont été blessées, selon les autorités locales.

La préfecture de police de Paris a interdit jeudi dans un arrêté toute manifestation en lien avec le conflit au Proche-Orient, provoquant ainsi la stupéfaction de nombreux soutiens du peuple palestinien et notamment de Bertrand Heilbronn, président de France Palestine Solidarité. "En interdisant cette manifestation, la France montre sa complicité avec l'Etat d'Israël, qui veut interdire toute manifestation de soutien aux droits des Palestiniens, qui subissent l'occupation, la colonisation et les bombardements", a déclaré l'un de ses responsables, Walid Atallah, sur France Info.

Dans la soirée de mercredi, un garçon de six ans avait été tué par un tir de roquette à Sdérot, ville israélienne jouxtant la bande de Gaza.

D'après l'armée, environ 90% des plus de 1 750 roquettes lancées depuis Gaza lundi ont été interceptées par le bouclier antimissile Dôme de Fer.

Minneapolis : une bavure policière ravive les tensions dans la ville
Floyd m'a semblé conforme à sa formation, conforme aux pratiques actuelles au sein de la police, et objectivement raisonnable . Wright se débat avec la police, on entend M Potter crier: " Je vais vous "taser"! Un coup de feu résonne.

Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra une réunion virtuelle publique sur le conflit israélo-palestinien dimanche à 14 heures.

En Israël, sept personnes ont été tuées, parmi lesquelles un enfant et un soldat, et des centaines ont été blessées dans les tirs de roquettes.

Le Hamas a fait état hier de 16 nouveaux morts dans des raids sur ce microterritoire sous blocus israélien qu'il contrôle, portant à 83 le nombre de Palestiniens tués depuis le début des hostilités il y a quatre jours.

Après une nuit de combats, les sirènes sonnent l'alerte au petit matin.

" J'ai dit que nous infligerions de sérieux revers au Hamas et à d'autres groupes terroristes (...)". L'aviation israélienne a frappé des positions du Hamas, ciblant entre autres des locaux liés aux opérations de "contre-renseignement" du mouvement. Les autorités aéroportuaires israéliennes ont indiqué avoir dérouté jusqu'à nouvel ordre tous les vols devant arriver à l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv. Si l'Esplanade des Mosquées semble avoir retrouvé son calme jeudi, de nombreuses villes en Israël ont, elles, été le théâtre "d'émeutes" nocturnes. Mais la donne politique a changé, en partie en raison de son alliance avec l'extrême-droite israélienne, alors que la jeunesse palestinienne, elle, revendique ses droits. "Ce n'est pas encore fini", a averti le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, après une réunion au ministère de la Défense, annonçant une intensification possible de ces frappes. Le chef du mouvement, Ismaïl Haniyeh, s'est dit "prêt", lui, à l'escalade.

Le Hamas lance une roquette vers le deuxième aéroport d'Israël