Samedi, 25 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » "Valentin, c'est papa": appel du père du meurtrier des Cévennes à se rendre - Toute l'actualité de la Guadeloupe sur Internet

"Valentin, c'est papa": appel du père du meurtrier des Cévennes à se rendre - Toute l'actualité de la Guadeloupe sur Internet

13 Mai 2021

La gendarmerie de l'Hérault a diffusé ce jeudi matin un appel à témoins pour tenter de retrouver la trace du fugitif.

"Le seul message que je peux lui adresser, c'est de revenir à la raison, de déposer les armes, et parce qu'il le doit à sa famille, qu'il le doit aux familles des victimes, qu'il le doit à sa communauté, de venir s'expliquer sur son passage à l'acte dans le cadre d'une reddition pacifique".

Selon nos confrères de Midi Libre, les gendarmes se livrent à une traque hors normes depuis maintenant deux jours et le double meurtre par arme à feu commis à la scierie des Plantiers, dans le Nord du Gard. Une poignée de secondes d'horreur au cours desquelles le gérant Luc Teissonnière, 55 ans, et l'un de ses employés, Martial Guerrin, 32 ans, ont perdu la vie.

La gendarmerie appelle les éventuels témoins qui pourraient le croiser à n'intervenir "en aucun cas" eux-mêmes mais à contacter les enquêteurs au 04.66.38.67.22. "Suceptible d'être porteur d'une arme de poing et d'une carabine de précision, il est considéré comme dangereux", relate l'appel à témoins.

Décrit comme sportif, de corpulence de taille moyenne, il mesure 1,70 m et est porteur de lunette.

Covid-19 : la balance bénéfice/risque du vaccin Janssen reste "positive", selon l'EMA
L'Agence européenne du médicament a donné ce mardi son feu vert à l'utilisation du vaccin anti-Covid Janssen, estimant que sa balance bénéfice/risque demeurait " positive ".

"L'hypothèse désormais c'est qu'il aurait pu prendre la fuite plus loin, au-delà du périmètre de 15 km2 que nous fouillons depuis le départ", a expliqué à l'AFP la porte-parole de la gendarmerie en Occitanie.

Sur le terrain, près de 300 gendarmes, du Gard, de l'Hérault, des Alpes-Maritimes et de Roanne (Loire) quadrillent la forêt, épaulés par les unités d'élite du GIGN et du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) et soutenus par huit hélicoptères.

Toujours à pied d'oeuvre également, des équipes cynophiles et notamment des chiens de race Saint-Hubert, aux grandes capacités olfactives de pistage.

"Sereine", cette femme ne craint pas le fugitif: "Je ne crois pas qu'il en veut à la population".