Dimanche, 13 Juin 2021
Dernières nouvelles
Principale » Proche-Orient : Washington appelle Israéliens et Palestiniens à la "désescalade"

Proche-Orient : Washington appelle Israéliens et Palestiniens à la "désescalade"

12 Mai 2021

Barrage de roquettes de Gaza vers Israël, frappes meurtrières de l'Etat hébreu ciblant le Hamas, et heurts musclés entre policiers israéliens et manifestants palestiniens à Jérusalem-Est: Israël et les Palestiniens étaient engagés mardi dans l'une des plus importantes escalades de violences de ces dernières années.

La branche armée du Hamas a affirmé avoir lancé 130 roquettes en direction de la métropole de Tel-Aviv en représailles à la destruction, plus tôt dans la soirée, par l'aviation israélienne d'un édifice d'une douzaine d'étages à Gaza, dans lequel des cadres du mouvement avaient leurs bureaux.

Les raids israéliens sur Gaza ont fait 30 morts palestiniens depuis lundi soir. L'armée israélienne a fait état de la mort de 15 membres du Hamas et du djihad islamique, un autre groupe armé.

D'après des témoins, plusieurs missiles se sont abattus sur le bâtiment du centre-ville de Gaza.

Covid-19 : la balance bénéfice/risque du vaccin Janssen reste "positive", selon l'EMA
L'Agence européenne du médicament a donné ce mardi son feu vert à l'utilisation du vaccin anti-Covid Janssen, estimant que sa balance bénéfice/risque demeurait " positive ".

Israël et le mouvement islamiste Hamas se dirigent vers une "guerre à grande échelle", a prévenu mardi soir l'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland, appelant les parties à mettre fin "immédiatement" aux affrontements.

" Une guerre à Gaza serait dévastatrice et ce sont les gens ordinaires qui en paieraient le prix", a-t-il mis en garde, alors que l'escalade des violences ne laisse présager, pour l'instant, aucun signe d'apaisement.

Dans une intervention télévisée, le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh s'est lui dit " prêt " à en découdre.

Après un week-end marqué par de vives tensions à Jérusalem-Est, la journée de lundi avait débuté de manière frontale, avec des jets de pierre par des centaines de Palestiniens contre les forces de l'ordre israéliennes positionnées sur l'Esplanade des Mosquées et qui ont répliqué avec des grenades assourdissantes, du gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Dans la banlieue de Lod, qui jouxte l'aéroport international Ben Gourion où les vols ont été temporairement suspendus, un état d'urgence a été décrété après des " émeutes " de la minorité arabe. La première réunion lundi, demandée par Tunis, s'était soldée sans aucune déclaration commune du Conseil en raison de réticences des Etats-Unis à adopter un texte "à ce stade".

Proche-Orient : Washington appelle Israéliens et Palestiniens à la