Lundi, 12 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » Dîners clandestins: le propriétaire du palais Vivienne se rétracte

Dîners clandestins: le propriétaire du palais Vivienne se rétracte

05 Avril 2021

On y voit serveurs et invités sans masque et ne respectant aucun geste barrière. Ça a été mon bureau alors je reconnaîtrai ce lieu entre 1000. Une déclaration choc qui n'est pas passée inaperçue. Le 4 avril, Rémy Heitz, procureur de la République de Paris a affirmé avoir saisi "la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne d'une enquête des chefs de mise en danger d'autrui et de travail dissimulé".

Plusieurs médias ont identifié l'organisateur comme le propriétaire du palais Vivienne, Pierre-Jean Chalençon. Un communiqué de son avocat transmis à l'AFP dimanche 4 avril - confirmant par son existence que c'était bien lui qui s'exprimait en voix off dans le reportage - plaide la plaisanterie: "Pierre-Jean Chalençon, grand collectionneur des objets de Napoléon, a toujours apprécié faire de l'humour (.)".

Dans un entretien diffusé début février sur YouTube, M. Chalençon déclarait son intention de créer un "club des gastronomes ", le "Vivienne's club", avec son "ami Christophe Leroy ", où il recevrait "deux fois par mois pour déjeuner ou dîner ". Contacté par CheckNews, le chef Christophe Leroy nie en bloc les accusations, mais "préfère mettre fin à la conversation" lorsqu'il est interrogé sur ses publications Instagram compromettantes qui étaient visibles par tous, rapporte Libération. L'homme disait, dans une vidéo de février, organiser des "déjeuners ou dîners" dans sa résidence.

Une enquête administrative a été ouverte concernant de possibles soirées clandestines à Paris, et ce à la demande du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Poutine fustige les déclarations d’un responsable européen — Vaccin russe
Au 21 mars, 10,4% de la population a reçu la première dose et seulement 4,5% ont reçu deux doses. D'une manière plus générale, M.

A la suite du reportage de M6, j'ai demandé au Préfet de police de Paris de vérifier l'exactitude des faits rapportés afin, s'ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et les participants de ces dîners clandestins. "Et aujourd'hui, une poignée d'individus salissent notre profession, et ce n'est pas normal ". "C'est ainsi que quand celui-ci précise qu'il dîne avec des ministres dans des restaurants clandestins, il manie avec brio le sens de l'absurde..."

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a également déclaré qu'il " n'y a de passe-droit pour personne", ajoutant: " je serais curieux que ce restaurateur donne le nom des ministres s'il est si bien informé que cela ".

Gabriel Attal, cité par Pierre-Jean Chalençon comme étant un ami affirme: "Je n'y crois pas une seconde " et exclut la présence d'un membre du gouvernement à ces dîners.

Le sujet proposé par M6 ce vendredi soir a fait grand bruit. Pour Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, si des ministres ont effectivement participé à des dîners clandestins, "ils doivent être pénalisés comme n'importe quel citoyen". En réponse, le porte-parole du gouvernement a fait savoir qu'il ne le connaissait pas et qu'il avait "découvert cet extrait ce (dimanche) soir sur Twitter avec beaucoup d'étonnement". "Il ne connaît pas M. Chalençon et n'a évidemment jamais participé à un quelconque dîner ou soirée ", a indiqué son entourage.

Dîners clandestins: le propriétaire du palais Vivienne se rétracte