Samedi, 31 Juillet 2021
Dernières nouvelles
Principale » Poutine fustige les déclarations d’un responsable européen — Vaccin russe

Poutine fustige les déclarations d’un responsable européen — Vaccin russe

22 Mars 2021

"Spoutnik V est un vaccin en complément, nous avons 350 millions de doses", a-t-il déclaré, assurant en outre que "les Russes ont un mal fou à le fabriquer et (qu') il faudra sans doute les aider".

Les tensions autour de l'homologation de Spoutnik-V dans l'Union européenne s'accroissent. "Nous ne forçons personne à faire quoi que ce soit (...) mais nous nous interrogeons sur les intérêts que défendent ces gens, ceux des entreprises pharmaceutiques ou ceux des citoyens européens?"

Les producteurs du vaccin russe contre le coronavirus ont accusé lundi le commissaire européen Thierry Breton d'être "biaisé" pour avoir affirmé que l'UE n'avait "pas besoin" du Spoutnik V et estimé que Moscou aura besoin d'aide européenne.

Par ailleurs, le président russe, 68 ans, a affirmé "avoir l'intention" de se faire vacciner mardi, une annonce longuement attendue alors qu'il avait fait une promesse en ce sens en décembre dernier. "Les vaccins arrivent, ils seront là".

Thierry Breton, le Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur en charge des vaccins, a répondu aux question que se posent nos compatriotes sur la vaccination, le calendrier d'ici l'été, la production et la distribution de l'AstraZeneca, l'éventuelle autorisation du vaccin russe Sputnik.Il a déclaré: "Priorité aux vaccins fabriqués sur le territoire européen".

Deux adolescents blessés par arme blanche ce lundi soir — Val-de-Marne
Ils sont " dans un état d'urgence absolue ", souligne de son côté Laurent Jeanne, maire de Champigny-sur-Marne interrogé par LCI. En juin, à Champigny-sur-Marne, deux jeunes avaient été blessés dans une rixe aux abords d'un collège.

D'une manière plus générale, M. Poutine a, lors d'un entretien téléphonique avec le président du Conseil européen Charles Michel, dénoncé lundi la position " conflictuelle " de l'UE à l'égard de la Russie.

Les Occidentaux voient avec méfiance la diplomatie vaccinale de la Russie, bien que Spoutnik V semble convaincre les experts indépendants. Accueilli initialement avec scepticisme à l'étranger lors de son annonce à l'été, le Spoutnik V a vu sa fiabilité validée en février par la revue scientifique The Lancet. Les producteurs du Spoutnik V ont dénoncé lundi sur Twitter un "nouveau commentaire biaisé" visant un "vaccin sûr et efficace", dont la demande d'homologation est examinée actuellement par l'Agence européenne des médicaments (AEM).

Début mars, la présidente du conseil de direction de l'AEM, Christa Wirthumer-Hoche, avait " déconseillé " aux pays membres de l'UE d'autoriser en urgence le vaccin, invoquant des données insuffisantes à ce stade alors que plusieurs pays européens (Hongrie, Slovaquie, République tchèque) l'ont commandé. Au 21 mars, 10,4% de la population a reçu la première dose et seulement 4,5% ont reçu deux doses.

Moscou a notamment signé ces derniers jours deux accords pour la production de 400 millions de doses en Inde, parmi d'autres contrats.

D'après les chiffres du Fonds souverain russe (RDIF) qui a financé le développement du vaccin, Spoutnik V est désormais autorisé dans 55 pays, couvrant 1,4 milliards de personnes.

Poutine fustige les déclarations d’un responsable européen — Vaccin russe