Mardi, 13 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » USA: risques d’attaque contre le Capitole, les autorités en état d’alerte

USA: risques d’attaque contre le Capitole, les autorités en état d’alerte

05 Mars 2021

A l'approche de cette date, la police surveillait de près les appels au rassemblement de manifestants pro-Trump ces jours-ci, dans un pays encore sous le choc de l'attaque du 6 janvier.

Refusant toujours d'accepter la victoire de Joe Biden à la présidentielle de novembre, certains auraient été ainsi persuadés que Donald Trump pouvait être investi une seconde fois jeudi.

Cinq personnes, dont un policier du Capitole, sont mortes lors de cet assaut mené contre le siège du Congrès lorsque les parlementaires certifiaient la victoire du démocrate contre Donald Trump à la présidentielle de novembre. Des militaires de la Garde nationale patrouillaient dans les couloirs de l'imposant bâtiment, protégé depuis le 6 janvier par de hautes barrières, par endroit surmontées de barbelés.

L'alerte a été donnée au lendemain d'un bulletin de renseignement envoyé par le département de la sécurité intérieure et le FBI aux forces de l'ordre, avertissant que certains groupes nationaux ont " discuté de plans pour prendre le contrôle du Capitole américain et destituer les législateurs démocrates vers le 4 mars", a déclaré un haut responsable des forces de l'ordre à la chaîne NBC News.

Mais le Sénat a maintenu sa séance et la présidente de la Chambre Nancy Pelosi a minimisé jeudi les craintes sécuritaires derrière la décision de décaler les votes, lors de sa conférence de presse hebdomadaire tenue depuis le Capitole.

" Nous prenons ces renseignements au sérieux", a souligné le communiqué, ajoutant que les autorités se préparent à d'éventuels actes de violence.

Pendant la présidence de Donald Trump, les membres de la nébuleuse QAnon étaient convaincus que le républicain allait sauver le monde face à des élites corrompues et pédophiles. Des membres auto-proclamés de QAnon étaient présents parmi les manifestants du 6 janvier. Si le démocrate a finalement bien été investi le 20 janvier, des militants croient encore que son rival républicain va revenir au pouvoir jeudi, même s'il est difficile d'évaluer leur nombre.

AFP Eric Swalwell élu démocrate de la Chambre des représentants
AFP Eric Swalwell élu démocrate de la Chambre des représentants

D'autres plateformes, dont Twitter et Facebook, ont également interdit ou suspendu le compte de Trump à la suite de l'émeute au Capitole américain en janvier. Plus de 270 personnes sont poursuivies à des degrés divers pour leur participation à cette attaque, selon le FBI.

Accusé d'" incitation à l'insurrection " pour avoir appelé ses partisans à marcher sur le Congrès, Donald Trump a été acquitté au Sénat le 13 février.

Il n'a jamais accepté le résultat de la présidentielle, estimant sans fondement que sa défaite était due à des fraudes massives.

L'assaut a provoqué une polémique nationale sur le manque de préparation des forces de l'ordre.

Mardi soir, la police du Capitole avait simplement indiqué être " avertie d'informations et de renseignements inquiétants relatifs au 4 mars ".

Lors d'une nouvelle audition mercredi, le général William Walker, chef de la Garde nationale de Washington, a affirmé qu'il avait fallu 3 heures et 19 minutes au Pentagone pour autoriser le déploiement de ses troupes après la demande du chef de la police du Capitole, débordé par les manifestants.

Arrivée vendredi à Bagdad du pape François pour une visite historique — Irak
Au-delà des difficultés sécuritaires ou économiques que subissent les 40 millions d'Irakiens, ils évoqueront le traumatisme supplémentaire des chrétiens.

USA: risques d’attaque contre le Capitole, les autorités en état d’alerte