Samedi, 25 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Séisme de magnitude 8,1 et alerte au tsunami en Nouvelle-Zélande

Séisme de magnitude 8,1 et alerte au tsunami en Nouvelle-Zélande

05 Mars 2021

Des évacuations des zones côtières ont été ordonnées en Nouvelle-Zelande, en Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu vendredi après que des vagues de tsunami ont été observées à la suite de puissants séismes dans le Pacifique Sud, dont le dernier a atteint 8,1 de magnitude. Ce tremblement de terre, qui a frappé à 8 h 28 heure locale (14 h 28 HE jeudi), avait été précédé de secousses de 7,4 et 6,9 dans la même région et déclenché une série d'alertes au tsunami dans la région.

" Un fort séisme a eu lieu il y a quelques minutes au large de la Nouvelle-Zélande, à 8h28 (heure locale)".

Et vers 12h25 heure de Nouméa (02h25 heure de Paris), le ministre Sébastien Lecornu a annoncé que l'alerte était " levée sur l'ensemble des territoires français du Pacifique ". Sont concernées également les Tonga, les Samoa, les îles Cook, les Fidji, le Vanuatu ainsi que les Françaises Wallis et Futuna. Une première alerte avait été levée plus tôt, après un tremblement de terre de magnitude 7,3 au large de la côte est néo-zélandaise. Les autorités ont conseillé aux habitants des zones côtières de se déplacer immédiatement sur les hauteurs.

"Ne restez pas chez vous!", a averti l'Agence nationale de gestion des situations d'urgence, qui a toutefois retiré des heures plus tard, peu après 00H00 GMT vendredi, son alerte, déclarant que "les plus grosses vagues sont maintenant passées".

La Commission européenne proposera ce mois-ci un passeport Covid digital
Les 27 pays membres de l'UE se sont mis d'accord en janvier sur les données que contiendra le passeport vaccinal. Ce pass servira à se déplacer en Europe.

"Des vagues de tsunami atteignant 0,3 à 1 mètre sont possibles", a prévenu le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique, basé à Hawaï (Etats-unis). Stéphane Quema, directeur du laboratoire de géophysique de Polynésie, a expliqué à l'AFP qu'il restait en alerte car " on est sur une cinétique rapide, avec très peu de temps pour réagir ". Cet organisme a ajouté que des vagues de plus petite taille étaient aussi susceptibles d'atteindre des pays aussi éloignés de l'épicentre du tremblement de terre que le Japon, la Russie et le Mexique, ainsi que les rives de l'Amérique du Sud.

"Le Pérou a d'ailleurs émis jeudi soir une alerte au tsunami sur sa côte longue de 3000 km, mais sans ordre d'évacuation pour l'heure".

Un peu partout sur l'ensemble du territoire ainsi qu'aux îles Loyauté, dès le déclenchement des sirènes tsunami, beaucoup ont gagné les hauteurs de leurs communes.

Séisme de magnitude 8,1 et alerte au tsunami en Nouvelle-Zélande