Samedi, 25 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Covid-19 en France: le gouvernement temporise encore

Covid-19 en France: le gouvernement temporise encore

04 Mars 2021

"Mais un confinement national ou le week-end n'est pour nous qu'un dernier recours", ajoute la même source.

"Il faut respecter les gestes barrières, limiter ses interactions sociales, se tester en cas de symptômes..." a une nouvelle fois insisté Jean Castex qui a rappelé que "le confinement n'est pas impossible" si la situation sanitaire se dégrade, "mais il n'est pas inéluctable". Il faut globalement "renforcer la politique de test et d'isolement et accélérer la vaccination", souligne-t-elle, l'une des pistes étant d'autoriser rapidement les pharmaciens à vacciner.

La maire de Paris Anne Hidalgo a réitéré dans une tribune parue dans Le Monde son opposition à un nouveau confinement "quand on sait que c'est à l'air libre que l'on court le moins de risques". Et qu'une levée des restrictions à la mi-avril a été évoquée.

" Le virus circule très activement partout sur le territoire", a confirmé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi à l'issue du Conseil des ministres".

Pour atteindre cet objectif, 135 000 doses seront allouées d'ici ce jeudi soir dans les départements prioritaires (10 000 dans le Pas-de-Calais). Certains ont vu leur taux d'incidence monter en flèche, comme le Pas-de-Calais et la Seine-Saint-Denis, qui dépassent les 400 cas pour 100.000 habitants sur sept jours, bien au-dessus du seuil d'alerte maximale fixé à 250 par les autorités sanitaires.

Les USA accusent officiellement MBS — Affaire Khashoggi
Spa a publié sur Twitter des images du prince héritier saoudien sortant de l'hôpital avec son entourage et montant en voiture. L'administration Trump avait émis des sanctions à l'encontre d'une douzaine de responsables saoudiens subalternes.

Dans cette perspective, Emmanuel Macron devait aussi réunir mercredi en fin d'après-midi Jean Castex et les ministres concernés pour étudier les différents scénarios de réouverture des lieux publics et les contours d'un éventuel "pass sanitaire" pour y accéder.

Des 20 départements placés sous surveillance renforcée, seul le Pas-de-Calais devrait être reconfiné.

Les préfets pourront réglementer l'accès à des sites très fréquentés, le week-end, afin de ne pas favoriser les regroupements. La baisse observée chez les plus de 80 ans atteint 17,5% sur les deux dernières semaines.

Conséquence de cette tension, les transferts de patients en réanimation ne se font plus seulement vers des établissements de la région mais aussi à l'extérieur, avec deux malades évacués mardi par hélicoptère vers la Normandie. Un niveau d'occupation similaire à celui de début décembre, à la sortie de la deuxième vague épidémique du coronavirus, mais bien loin du pic de la deuxième vague de l'automne (4 900) et surtout de la première au printemps (7 000).

Covid-19 en France: le gouvernement temporise encore