Mardi, 13 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » Un adolescent de 13 ans meurt après une nouvelle rixe dans l’Essonne

Un adolescent de 13 ans meurt après une nouvelle rixe dans l’Essonne

26 Février 2021

Une nouvelle rixe entre deux bandes rivales a éclaté mardi entre une soixantaine de personnes à Boussy-Saint-Antoine, dans l'Essonne.

Des renforts. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, accompagné par la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin, s'est rendu à Dourdan mardi. Un adolescent de 13 ans a également été gravement blessé à la gorge et transporté à l'hôpital, lors de l'affrontement de Boussy-Saint-Antoine. Née le 16 juin 2006 à Dourdan (Essonne), elle était scolarisée en troisième dans un collège de la ville, a indiqué la procureure.

Un peu plus tard dans la soirée, un mineur de 13 ans s'est présenté avec sa mère au commissariat. Interrogé sur BFMTV, le président du conseil départemental de l'Essonne François Durovray précise que Lilibelle avait été "exclue de son établissement de Saint-Chéron" et était "en procédure d'exclusion sur l'établissement de Dourdan".

Concernant les circonstances du drame, le coup mortel a été porté aux alentours de 15 heures, à proximité du collège de Saint-Chéron, fermé en cette période de vacances scolaires. "Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait de deux bandes issues de deux quartiers de communes toutes proches".

Coronavirus : AstraZeneca réduirait de 67% la transmission du virus
AstraZeneca s'est engagé à livrer deux millions et demi de doses d'ici la fin du mois, dont plus d'un million d'ici mi-février. Nous avons vacciné 3 millions de personnes en un mois et demi, donc nous avons l'expérience depuis maintenant plusieurs années.

Deux adolescents de 14 ans sont décédés à la suite d'altercations entre plusieurs jeunes, mineurs, en Essonne (91).

Selon nos informations, l'une des bandes provenait d'Epinay-sous-Sénart, tandis que l'autre arrivait de Quincy-sous-Sénart. Une enquête a été ouverte par le parquet d'Évry pour meurtre sur mineur de 15 ans et violences en réunion et confiée à la section de recherches de Paris.

A l'encontre des six autres mineurs déférés, âgés de 16 et 17 ans, le parquet a requis un placement sous contrôle judiciaire avec "notamment interdiction de paraître en Île-de-France et interdiction de contact avec les coauteurs, les victimes et leur famille", pour violences aggravées, participation à un groupement en vue de commettre des violences et non assistance à un mineur en danger, selon le communiqué. Les rixes mortelles ont eu lieu dans deux villes du département, séparées de plus de quarante kilomètres: Saint-Chéron lundi et Boussy-Saint-Antoine mardi, sans que les affaires ne semblent liées.

Depuis mardi, 60 gendarmes supplémentaires ont été déployés à Saint-Chéron et 30 policiers à Boussy-Saint-Antoine.

Un adolescent de 13 ans meurt après une nouvelle rixe dans l’Essonne