Mercredi, 20 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Russie | La cour maintient l'emprisonnement de l'opposant Navalny

Russie | La cour maintient l'emprisonnement de l'opposant Navalny

21 Février 2021

L'opposant avait été condamné quelques heures plus tôt à deux ans et demi de prison dans une autre affaire.

Le tribunal a écourté la peine du militant d'un mois et demi, après avoir pris en compte le temps qu'il a passé en résidence surveillée de décembre 2014 à février 2015.

Le procès, suspendu fin août en raison de la maladie d'Alexeï Navalny et de son départ en Allemagne, a repris à la mi-janvier après le retour de l'opposant en Russie. L'opposant a déclaré qu'il n'avait jamais tenter d'échapper aux autorités russes en allant en Allemagne."J'ai acheté un billet et j'ai dit à tout le monde que je rentrais à la maison (.) C'est juste absurde", a-t-il affirmé à la juge.

Le blogueur et fondateur de la Fondation anti-corruption (FBC) Alexeï Navalny a été condamné à une amende de 850.000 roubles (environ 9.500 euros) pour diffamation à l'encontre d'un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, rapporte un correspondant de Sputnik depuis le tribunal à Moscou. Héritage de l'Union soviétique, la plupart des peines d'emprisonnement en Russie sont effectuées dans des camps pénitentiaires très reculés. Le procureur a rétorqué en affirmant que l'opposant avait "ouvertement et effrontément" défié la loi et qu'il souhaite qu'on lui reconnaisse un droit d'autorisation "exclusif". Le travail des détenus, habituellement dans des ateliers de couture ou de fabrication de meubles, y est obligatoire.

L'Union européenne et les États-Unis ont multiplié les appels à libérer Alexeï Navalny, tandis que les collaborateurs de l'opposant ont exhorté les Occidentaux à sanctionner de hauts responsables russes et proches de Vladimir Poutine.

YURI KOCHETKOV  EPA  MAXPPP- epa09025383 Lawyers of opposition leader Navalny Olga Mikhailova and Vadim Kobzev speak with journalist after a hearing to appeal Navalny's detention
Russie : l'opposant Alexeï Navalny condamné à deux ans et demi de prison

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a soutenu pour sa part que cette sentence n'allait pas changer le paysage politique riche et pluraliste de la Russie en amont des élections législatives de septembre.

Vous humiliez et insultez les vétérans en utilisant celui-ci comme une marionnette, a dénoncé M. Navalny. Cette décision a été immédiatement rejetée par Moscou.

Alexeï Navalny, dont l'incarcération en janvier avait conduit à trois journées de manifestations réprimées, dénonce des procédures montées de toutes pièces et a passé les audiences précédentes à défier la cour. Par Reuters, Le ministre letton des Affaires étrangères, Edgars Rinkevics, a déclaré que le Conseil de l'Europe pourrait bientôt imposer des sanctions à la Russie si Navalny n'était pas libéré, et le Fois note que Moscou, qui a rejoint le Conseil des droits de l'homme en 1996, pourrait se retirer ou faire face à l'expulsion.

Selon lui, le Kremlin veut le jeter en prison pour le faire taire, après avoir échoué à le tuer en l'empoisonnant l'été dernier. Une enquête pour escroquerie le vise notamment, un dossier en cours d'instruction dans lequel la peine maximale encourue est de 10 ans de prison.

Moscou y voit une "ingérence" dans ses affaires et a menacé les Européens de représailles.

L'UE annonce de nouvelles livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford
Et ce alors que d'autres pays comme le Royaume-Uni, mais également les États-Unis et Israël, avancent plus vite dans la vaccination.

Russie | La cour maintient l'emprisonnement de l'opposant Navalny