Samedi, 31 Juillet 2021
Dernières nouvelles
Principale » Espagne : les indépendantistes renforcent leur majorité en Catalogne

Espagne : les indépendantistes renforcent leur majorité en Catalogne

15 Février 2021

Cette chute prévisible de la participation accroît l'incertitude du scrutin, les sondages donnant trois formations dans un mouchoir de poche avec un peu plus de 20% des voix: les deux principaux partis indépendantistes catalans - Ensemble pour la Catalogne (JxC) et Gauche républicaine de Catalogne (ERC)- qui forment l'actuel gouvernement régional, et le PSC, branche catalane du Parti socialiste ouvrier espagnol du Premier ministre Pedro Sanchez.

Et bien que les socialistes soient sortis vainqueurs en nombre de voix avec 23% des suffrages, et à égalité avec ERC en nombre de sièges, leur candidat Salvador Illa n'a que peu de chance de gouverner, faute de pacte plausible, même s'il a annoncé qu'il se présenterait à l'investiture. Lors du dernier en 2017, ils avaient totalisé 47,5%.

Mais il leur faudra désormais dépasser leurs divergences pour sceller un accord de gouvernement.

Une victoire des socialistes dimanche pourrait donc s'avérer sans suite, l'hypothèse la plus probable pour les analystes étant le maintien au pouvoir de l'actuelle coalition entre JxC, partisan d'une ligne dure vis-à-vis de Madrid, et ERC.

Ensemble pour la Catalogne (JxC) de l'ex-président régional Carles Puigdemont, renforce sa majorité.

Gants, masques, visières de protection, distance et gel hydroalcoolique: les bureaux de vote ont ouvert à 09H00 (08H00 GMT) avec toutes les mesures de précautions sanitaires.

A 13H00 (12H00 GMT), seuls 22,6% des électeurs avaient voté, le chiffre le plus bas depuis des décennies et 12 points de moins qu'en 2017.

Israël livre 2.000 vaccins à la Palestine — Coronavirus
L'Autorité palestinienne a annoncé le 11 janvier avoir signé quatre contrats d'achat de vaccins anticoronavirus, dont le russe Spoutnik V, approuvé en urgence.

"Il est évident que ce n'est pas le meilleur moment pour faire des élections (.) mais on s'expose aussi chaque jour lorsque l'on va travailler en métro", a déclaré à l'AFP Sergi López, Barcelonais de 40 ans.

Le gouvernement régional avait décidé de repousser le scrutin à fin mai mais la justice est intervenue pour rétablir la date initiale.

Les quelque 5,5 millions d'électeurs de cette région de 7,8 millions d'habitants pourront voter jusqu'à 19 heures. Bien que 23.300 demandes aient été acceptées, le scrutin se déroulait dimanche normalement, selon les autorités.

Afin de réduire les risques, des bureaux de vote ont été installés dans des espaces ouverts aux alentours du stade du FC Barcelone ou dans une arène de Tarragone.

Ces élections se sont déroulées un peu plus de trois ans après l'échec d'une tentative de sécession marquée par l'organisation, le 1er octobre 2017, d'un référendum d'autodétermination interdit par la justice et émaillé de violences policières dont les images avaient fait le tour du monde.

Le chef du gouvernement catalan de l'époque, Carles Puigdemont, est toujours en exil en Belgique et neuf dirigeants indépendantistes ont été condamnés en 2019 à des peines allant de neuf à 13 ans de prison.

Espagne : les indépendantistes renforcent leur majorité en Catalogne