Mercredi, 20 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » McCourt n'a aucune intention de plier bagages — OM

McCourt n'a aucune intention de plier bagages — OM

04 Février 2021

Dimanche matin, 18 personnes étaient toujours en garde à vue.

Le procès des supporters accusés d'avoir participé aux violents incidents survenus samedi au centre d'entraînement de l'OM a été renvoyé lundi à une date ultérieure.

Ces débordements ont blessé 7 policiers et 3 véhicules des forces de l'ordre ont été dégradés. "Les supporters de l'OM aiment leur club et il est donc impossible à mes yeux de reconnaitre ce statut à ces groupuscules de voyous", a d'abord grondé l'homme d'affaires. Les six autres supporters, eux, restent sous haute surveillance précise 20 Minutes ("contrôle judiciaire, pointage hebdomadaire obligatoire dans le commissariat le plus proche, interdiction de participer à une manifestation et interdiction de se rendre à Marseille pour certains").Une décision qui a choquée les supporters, en larmes, à l'énoncé des sanctions. Il y a une frustration chez tous les supporters de football car ils ne vont plus dans les stades.

Des banderoles visant notamment le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, ont été déployées à Marseille. Alors que Frank McCourt n'a plus assisté à un match à Marseille depuis près d'un an et demi, "JHE" concentre l'essentiel des attaques.

Le président de l'OM a pourtant pris du recul et est moins présent médiatiquement depuis plusieurs mois.

Une nouvelle mutation inquiétante détectée sur le variant britannique
Cette mutation se produit dans le domaine de liaison au récepteur (RBD), où le virus se connecte d'abord aux cellules humaines. Une particularité qui lui fait dire que c'est " la plus inquiétante de toutes ".

René Malleville, supporter emblématique du club phocéen, a qualifié "d'inacceptables" ces violences, en expliquant toutefois comprendre le ras-le-bol des supporters.

"Touchée par les incidents de samedi, la direction a fait front uni dimanche". "Avec toute l'équipe et son Président l'OM poursuivra sa route", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur TF1, M. Eyraud a de son côté admis "des maladresses" et a jugé que le dialogue était " absolument nécessaire".

Le coup de force est-il un moyen d'expression?

McCourt n'a aucune intention de plier bagages — OM