Mercredi, 20 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Lutte contre le cancer : Macron vise une "génération sans tabac"

Lutte contre le cancer : Macron vise une "génération sans tabac"

04 Février 2021

Des objectifs ambitieux face à une maladie qui reste la première cause de mortalité chez les hommes en France - la deuxième chez les femmes. Aujourd'hui "une personne qui a eu un cancer, au bout de 10 ans, n'est plus obligée de déclarer son cancer à l'assureur". Avant une visite à l'institut Gustave Roussy à l'occasion de la journée mondiale contre le cancer, jeudi, Emmanuel Macron a présenté la stratégie décennale de la France en la matière, ciblant notamment la consommation de tabac et d'alcool. "On parle de milliers de personnes chaque année qui sont touchées, ce qui serait assez formidable c'est d'avoir une consultation de fin des traitements", réagit-elle. 3,8 millions de Français vivent avec un cancer ou en ont guéri. Un enfant sur 440 sera atteint d'un cancer avant ses 15 ans.

Un budget en hausse de 20%

.

Pilotée par l'INCa, cette stratégie comprendra quatre "axes prioritaires ": améliorer la prévention, réduire les séquelles liées à la maladie, la lutte contre les cancers à "mauvais pronostic " et lutter contre les inégalités, notamment dans l'accès aux innovations. La Commission européenne a présenté cette semaine un plan doté de 4 milliards d'euros, deux fois plus que précédemment.

Ils souhaitent aussi convaincre davantage de Français de participer aux dépistages organisés pour le cancer du sein, le cancer colorectal et, récemment, le col de l'utérus.

La marge de progression existe principalement pour le dépistage du cancer colorectal, avec seulement 30% de participation, tandis que des "travaux de recherche " sont menés pour envisager des dépistages sur d'autres cancers, comme celui du poumon.

Le président Emmanuel Le président Emmanuel Macron discute avec une mère à l'unité pédiatrique de l'institut Gustave-Roussy à Villejuif le 4 février 2021.

Sénégal-Bilan-Covid : Sept (7) décès annoncés ce mercredi
Les cas positifs sont répartis comme suit: 96 cas contacts, aucun cas importé et 189 cas issus de la transmission communautaire. Les services du ministère d'indiquer que 60 cas graves sont toujours pris en charge dans les services de réanimation.

Et il faut savoir que les deux confinements que nous avons vécu l'an dernier ont considérablement ralenti les diagnostics et la prise en charge des patients.

Passer en une décennie de 150 000 nouveaux cancers évitables par an à moins de 100 000. Le cancer est en passe de devenir la cause de mortalité la plus fréquente dans l'Union européenne. "Donc accompagner les gens à mieux se remettre et à maintenir la meilleure qualité de vie possible, c'est très important pour eux et aussi pour tout leur environnement".

Le chef de l'Etat table même sur "une génération sans tabac, pour ceux qui auront 20 ans en 2030". "Je souhaite que la génération qui aura 20 ans en 2030 soit la première génération sans tabac de l'histoire récente", a précisé Emmanuel Macron. Cette mobilisation doit commencer "dès l'école ".

Le cancer du poumon est le cancer mortel le plus fréquent, chez les femmes, c'est le cancer du sein. Mais il "manquait singulièrement d'ambition dans la lutte contre l'alcool", responsable de 16.000 décès par cancer par an, pointait le bilan d'évaluation dressé en octobre par l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'IGESR (pour les ministères de l'Education, du Sport et de la Recherche).

L'objectif pour la période qui s'ouvre, "c'est vraiment la lutte contre l'alcoolisme et contre la dépendance", assure l'Elysée. Outre le tabac, il y a aussi l'alcool, Emmanuel Macron souhaite que les messages de prévention soient plus visibles sur les bouteilles.

Lutte contre le cancer : Macron vise une