Lundi, 1 Mars 2021
Dernières nouvelles
Principale » L'UE annonce de nouvelles livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford

L'UE annonce de nouvelles livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford

04 Février 2021

En coulisses, beaucoup y voient le résultat de l'inexpérience d'Ursula von der Leyen, qui n'a jamais été chef d'Etat, et de son fonctionnement, " trop vertical, centré sur une équipe trop resserrée", " solitaire", " limite paranoïaque", comme le glissent des diplomates, des élus et des fonctionnaires européens.

Dès la fin de la semaine ou début de semaine prochaine au plus tard, nous aurons des doses de vaccins AstraZeneca qui commenceront à arriver en France. Et ce grâce au démarrage en février d'une nouvelle unité de production de BioNTech à Marburg (Allemagne), venant renforcer l'usine belge de Puurs où un ralentissement a été enregistré fin janvier.

Des États membres avaient fait état, courant janvier, de retards significatifs sur les livraisons des vaccins Moderna, produits en Suisse. Cette dernière décision a été saluée par Dublin. Et ce alors que d'autres pays comme le Royaume-Uni, mais également les États-Unis et Israël, avancent plus vite dans la vaccination. Les livraisons commenceront "a priori, la deuxième semaine de février", a précisé une source européenne. "Je ne pense pas que nos concitoyens accepteraient qu'on prenne tous les risques, contraires aux avis de nos scientifiques, pour cette campagne de vaccination" avait-il ajouté sur la radio France inter.

Le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca "va fournir 9 millions de doses supplémentaires par rapport à ce qui était offert la semaine dernière, soit 40 millions au total", a écrit la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur Twitter.

Une nouvelle mutation inquiétante détectée sur le variant britannique
Cette mutation se produit dans le domaine de liaison au récepteur (RBD), où le virus se connecte d'abord aux cellules humaines. Une particularité qui lui fait dire que c'est " la plus inquiétante de toutes ".

L'UE a également signé des contrats avec le duo franco-britannique Sanofi-GSK (jusqu'à 300 millions de doses), l'allemand CureVac (jusqu'à 405 millions de doses) et l'américain Johnson&Johnson (jusqu'à 400 millions de doses).

En cause notamment, la marche arrière opérée vendredi soir par l'exécutif de l'UE sur un mécanisme de contrôle des exportations de vaccins, qui devait initialement concerner l'Irlande du Nord. La Commission refuse toujours de donner un calendrier clair des livraisons attendues, au nom du secret des affaires, mais a indiqué lundi que l'UE devrait disposer fin septembre de " 500 à 600 millions de doses " minimum.

La presse a révélé que le géant du secteur pharmaceutique avait dans un premier temps accepté de livrer 80 millions de doses au premier trimestre 2021, avant de revenir sur sa promesse en raison d'une prétendue perturbation de ses chaînes d'approvisionnement européennes.

L'UE annonce de nouvelles livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford