Mardi, 2 Mars 2021
Dernières nouvelles
Principale » Google ferme ses studios et stoppe le développement d’exclus pour Stadia

Google ferme ses studios et stoppe le développement d’exclus pour Stadia

03 Février 2021

La firme américaine prévoit de rediriger ses efforts dans le développement de Stadia en tant que plateforme.

Cela ne signifie pour autant pas que Stadia même est vouée à disparaître, insiste-t-on chez Google dans un communiqué posté sur un blog, même si ce n'est pas non plus un signe que tout va pour le mieux pour le service de streaming. Jusqu'à présent, les studios Stadia Games & Entertainment, basés à Los Angeles et Montréal, n'avaient pas encore sorti de jeu et les projets en cours sont maintenus jusqu'à leur terme. Google déclare vouloir se concentrer sur la plate-forme et ses fonctions au lieu de créer du contenu maison. Pour Phil Harrison, se délester de ses studios mais garder la même politique est une solution durable et pérenne, mais pour l'homme qui fut derrière les lancements ratés de la PS3 et de la Xbox One, c'est assez cocasse. Cela permet à Google de faire tourner l'importante charge de travail du jeu sur ses serveurs, alors que l'utilisateur peut y jouer sans devoir acquérir du matériel coûteux. Le service fonctionne via Chromecast, Android et les navigateurs web.

Si Google prévoie toujours de tenir ses promesses, elle le fera sans son équipe interne de développement de jeux, Stadia Games and Entertainment (SG&E), dont elle a annoncé lundi qu'elle n'existerait plus. Tous deux vont fermer leurs portes. Plutôt que d'investir dans ses propres Studios, Google compte signer des ententes ou des partenariats avec des développeurs tiers désireux de développer sur Stadia. Une grande partie des collaborateurs de ces studios se verra proposer un emploi ailleurs chez Google.

Covid-19 : le vaccin russe Spoutnik V va-t-il sauver l'Europe ?
Critiqué pour sa conception rapide, le vaccin Spoutnik V offre pourtant une efficacité de 91% selon une étude. La chancelière Angela Merkel a, elle, proposé une aide allemande pour une éventuelle "production commune".

Jade Raymond qui avait rejoint Google afin de développer son offre de jeux exclusifs en ligne quitte également la société.

- Une source proche des opérations de Stadia a reconnu auprès de Kotaku que Stadia était bel et bien un échec selon lui en déclarant qu'il était affreux de travailler chez Google pour créer des jeux. Dirigé par Jade Raymond (notamment passée par Ubisoft avec la supervision d'Assassin's Creed et Electronic Arts), ce studio de production de jeux vidéo exclusifs à la plateforme avait été annoncé en mars 2019 en complément de Stadia et en amont de son lancement officiel.

Google ferme ses studios et stoppe le développement d’exclus pour Stadia