Vendredi, 17 Septembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Covid-19 : la Haute Autorité de Santé approuve le vaccin d’AstraZeneca

Covid-19 : la Haute Autorité de Santé approuve le vaccin d’AstraZeneca

03 Février 2021

Alors que les négociations battaient leur plein, c'est un argument scientifique qui a fait irruption dans le débat public pour remettre en cause l'efficacité du vaccin chez les plus de 65 ans.

Le gouvernement avait précommandé 44 millions de doses bien avant l'avis de la HAS.

"Il manque des données pour les patients de plus de 65 ans, ces données vont arriver dans les semaines qui viennent, dans l'intervalle, nous recommandons son utilisation chez les moins de 65 ans", a déclaré la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, lors d'un point presse en ligne.

En Allemagne, plusieurs médias ont affirmé le 26 janvier que le gouvernement d'Angela Merkel affichait ses doutes sur l'efficacité du vaccin britannique sur les plus de 65 ans.

Par ailleurs, le vaccin AstraZeneca pourra être administré par les pharmaciens et les sages-femmes en plus des infirmiers et des médecins, a recommandé la HAS.

Il peut être stocké à long terme dans des frigos classiques, contrairement aux deux autres déjà disponibles, ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, qui doivent l'être à très basse température (-70°C pour le premier et -20°C pour le second).

Les frontaliers doivent-ils se faire tester pour aller en France ?
Cette disposition est pleinement applicable pour le franchissement de la frontière franco-suisse. Des exceptions sont prévues pour les transporteurs routiers et les travailleurs frontaliers .

Le laboratoire allemand BioNTech a annoncé l'augmentation des livraisons de doses de vaccin d'ici deux semaines. De ce fait, l'annonce de ce ralentissement avait engendré le retard de certaines campagnes de vaccination.

Emmanuel Macron devait réunir mardi en fin d'après-midi les principaux acteurs industriels des vaccins pour leur demander d'accélérer la cadence de production.

Enfin, on ne sait pas, pour l'heure, si les centres de vaccination pourraient également recevoir des doses. La majorité des pays africains ont adhéré au dispositif Covax pour disposer de doses au plus tard au premier trimestre de cette année. L'objectif: fournir " la quantité de doses sur laquelle nous nous sommes engagés au premier trimestre " ainsi que " jusqu'à 75 millions de doses supplémentaires à l'Union européenne au deuxième trimestre " dans le cadre des contrats existants, a expliqué Sierk Poetting, directeur financier, dans une déclaration transmise à l'AFP.

Mais avant toute chose, " il faut que ce vaccin soit livré", a ajouté le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, ce mardi sur France 2.

L'Occitanie est loin derrière la Bourgogne-Franche-Comté qui a déjà vacciné 3,42 % de sa population mais devant l'Île-de-France qui n'a vacciné que 1,63 % de sa population soit 200 463 personnes.

"Deuxièmement, les personnes âgées entre 50 et 65 ans en commençant par ceux qui présentent des comorbidités", a-t-elle poursuivi. On a dénombré plus de 125.000 cas positifs entre lundi et vendredi dernier, chiffre stable par rapport à la semaine précédente. L'autorisation de la HAS était la dernière étape pour permettre sa mise sur le marché en France.

Covid-19 : la Haute Autorité de Santé approuve le vaccin d’AstraZeneca