Mardi, 13 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » Les plus riches sortis indemnes voire renforcés de la pandémie, selon Oxfam

Les plus riches sortis indemnes voire renforcés de la pandémie, selon Oxfam

28 Janvier 2021

"En neuf mois seulement, les 1.000 personnes les plus riches au monde sont déjà parvenues à compenser les pertes qu'elles avaient subies du fait de la crise causée par la Covid-19".

Elle ajoute qu'a la suite de la forte propagation du Covid-19 dans la Monde, 200 millions de personnes se sont retrouvées dans une situation catastrophique, soulignant que les inégalités sont devenues un problème enraciné dans toutes nos sociétés et qu'elles reposent sur l'idée d'une division profonde entre les personnes les plus riches et les plus pauvres du monde entier, qualifiant " l'inégalité " de virus pouvant tuer les personnes tout comme le fait le Coronavirus. "Les 10 milliardaires les plus riches ont quant à eux vu leur fortune augmenter de 540 milliards de dollars au cours de cette période".

· Une fois de plus, les femmes sont les plus durement touchées.

Les personnes les plus pauvres dans de nombreux pays du monde ont tendance à travailler dans des rôles publics où elles ne peuvent pas travailler à domicile, ce qui signifie qu'elles sont plus exposées au coronavirus.

Chelsea - Mercato : Tomori en prêt au Milan AC (officiel)
Le club italien disposerait d'une option d'achat estimée à 25 millions de livres ( 28 millions d'euros ) qu'il pourrait lever à la fin du prêt, selon la presse italienne.

L'augmentation de la fortune des milliardaires de France est vivement critiquée par Oxfam, alors que des millions de personnes sont tombées dans la pauvreté. Elles n'avaient ni les ressources ni le soutien nécessaires pour résister à la tempête sociale et économique que la pandémie a déclenchée. Partout dans le monde, les femmes, les jeunes, les personnes racisées et les migrant-e-s sont les plus touché-es mais sont malheureusement les grand-e-s oublié-e-s des plans de relance. Autres conclusions d'Oxfam: Le virus a mis au jour et amplifié les inégalités de richesse, les inégalités de genre et les inégalités raciales existantes, tout en s'en nourrissant. Au même moment, la pandémie a entraîné la crise de l'emploi la plus grave depuis plus de 90 ans, des centaines de millions de personnes étant désormais au chômage ou contraintes d'occuper des emplois précaires. Le retour au monde d'avant n'est pas une option.

Pour l'ONG, cela passe nécessairement par la construction d'un monde profondément plus égalitaire et qui valorise ce qui compte vraiment: Il s'agit de lutter urgemment contre les inégalités à travers des objectifs concrets dans les meilleurs délais.

Aussi, Xi Jinping a déclaré que la Chine continuera de promouvoir la mondialisation économique et faire progresser la technologie et l'innovation, et qu'elle s'est engagée à donner suite à sa politique d'ouverture et de poursuite de la promotion de la libéralisation du commerce et de l'investissement. D'après l'Indice de l'engagement à la réduction des inégalités (ERI) développé par Oxfam et Development Finance International, 103 pays ont affronté la pandémie alors qu'un tiers de leur population active ne disposait d'aucune protection ou autres droits du travail comme les congés maladie. Aux États-Unis, les populations noires et hispaniques auraient déploré près de 22 000 morts de moins si leurs taux de mortalité face à la COVID-19 avaient été les mêmes que ceux des personnes blanches. Le fossé entre les riches et les pauvres atteignait déjà indéniablement des niveaux extrêmes avant la pandémie.

Crise du coronavirus oblige, le Forum économique mondial (WEF en anglais), créé en 1971, se scinde en 2021 en deux événements distincts pour sa 51e édition: une version virtuelle du 24 au 29 janvier (les dates habituelles du WEF) et le Forum lui-même, bien réel, décentralisé à Singapour du 25 au 28 mai.

Les plus riches sortis indemnes voire renforcés de la pandémie, selon Oxfam