Mardi, 13 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » Le couvre-feu à 18h "ne freine pas suffisamment" le virus

Le couvre-feu à 18h "ne freine pas suffisamment" le virus

28 Janvier 2021

L'expression est du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, qui l'a utilisée à l'issue du Conseil de défense sanitaire et du Conseil des ministres ce mercredi. Face aux critiques sur les décisions prises en solo depuis l'Élysée, l'exécutif a promis "une concertation avec le Parlement et les syndicats" dans les prochains jours. J. H.

Attal a fait savoir par ailleurs que le couvre-feu à 18h démontre une " efficacité relative " et " ne freine pas suffisamment " la circulation du virus pour être considéré " pleinement efficace " face aux défis sanitaires, qui se traduisent, selon lui, par une augmentation des admissions à l'hôpital et en réanimation. Elle "ralentit la progression du virus", mais ce dernier "continue à progresser" tandis que "les variants se développent à un rythme important", a-t-il expliqué.

Il a détaillé: "Plusieurs scénarios, qui vont d'un maintien du cadre actuel à 18h - qu'il a jugé "à ce stade peu probable" jusqu'à un "confinement très serré", sont envisagés".

Sanson accède "à son rêve" — Mercato OM [OFFICIEL
Pablo Longoria avait vendu la mèche durant la présentation de Milik mais il restait encore à ce que tout soit officialisé. J'adore l'esprit - je suis un guerrier et j'aime quand tous les joueurs courent pour l'équipe et courent pour le club.

A lire aussi: Covid-19: Les dernières cartes du gouvernement pour éviter un troisième confinement!

Pour l'heure et toujours selon Gabriel Attal, le président de la République ne prévoit pas de prendre la parole, ni le Premier ministre Jean Castex.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, devrait s'exprimer dans le cadre d'une conférence de presse ce jeudi sur l'évolution de la pandémie. Depuis le début de la pandémie, plus de 74 000 personnes sont décédées, dont 612 depuis les dernières 24h. La pression sur les hôpitaux augmente, a précisé le porte-parole du gouvernement. "Il y a beaucoup de remontées négatives du terrain, de la tension dans le pays", s'inquiète une source gouvernementale.

Le couvre-feu à 18h