Mardi, 13 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » L'enquête relancée par de nouvelles expertises — Affaire Grégory

L'enquête relancée par de nouvelles expertises — Affaire Grégory

27 Janvier 2021

Les précédentes expertises ADN n'ont rien donné.

Des experts vont être saisis, notamment pour les recherches en "ADN de parentèle", méthode qui permet de relier une empreinte génétique avec d'autres issues de la même parenté afin de les faire éventuellement "matcher" avec celles présentes dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG). "Les Villemin veulent que la justice se donne les moyens de parvenir à la vérité ", a-t-elle ajouté. Cette méthode avait été employée avec succès dans quelques "cold cases " criminels, comme en 2012 dans le dossier Élodie Kulik, violée et assassinée dix ans plus tôt.

Les parents de la victime ont notamment exigé une recherche d'"ADN de parentèle". La demande du couple Villemin porte sur neuf traces ADN prélevées sur des courriers anonymes, une seringue et les vêtements de leur fils.

Recours au " portrait-robot génétique "?

"Si la justice validait ces demandes, les résultats des expertises, pas attendus avant plusieurs mois, pourraient apporter des " pièces " intéressantes au " puzzle " que constitue ce dossier, espère Me Thierry Moser, avocat historique des Villemin".

VIDEO LCI PLAY - Affaire Grégory relancée? Mais, en mai 2018, ces trois mises en examen avaient été annulées sur des points de procédure. Plusieurs avocats du dossier ont affiché leur scepticisme face à la démarche des Villemin. "Ça a déjà coûté des centaines de milliers d'euros (...) pour pas grand chose, j'ai un peu l'impression que c'est une gabegie", a balayé Me Frédéric Berna, conseil de Jacqueline Jacob, qualifiant ce dossier de "naufrage absolu".

Serie A (J18): Le Milan AC chute à nouveau
Totalement impuissant, le leader de Serie A a pris une leçon de football par l'Atalanta (0-3), dans le cadre de la 19e journée. Mais malgré cette défaite, les milanais sont toujours leaders et terminent la phase aller à la première place du championnat.

" L'ADN parentèle peut être intéressant ", nuance Me Stéphane Giuranna, conseil de Marcel Jacob. "Une fois identifiées, on pourra avancer ", poursuit-il, même s'il a " du mal à y croire ".

L'essentiel de leurs demandes sont centrées sur l'ADN, seul capable, selon plusieurs acteurs du dossier, de solutionner l'un des faits divers les plus énigmatiques des annales criminelles françaises.

Thierry Pocquet du Haut-Jussé, procureur général de Dijon, a confirmé, dans un courriel transmis à l'AFP que "la chambre d'instruction a fait droit à la grande majorité des demandes présentées par les parties civiles ", sans plus de précision.

Me Chastant-Morand évoque le fameux rapport de stylométrie, pas encore versé au dossier et très controversé, mais qui incriminerait un suspect, selon le journal Le Parisien.

Des auditions ont également eu lieu récemment et d'autres sont à prévoir, selon Me François Saint-Pierre, qui défend également les époux Villemin: " La parole peut se libérer.

L'enquête relancée par de nouvelles expertises — Affaire Grégory