Mercredi, 24 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Soulages vendu 1,5 million d’euros

Soulages vendu 1,5 million d’euros

26 Janvier 2021

Un tableau de l'artiste français Pierre Soulages ayant appartenu au poète et ancien président du Sénégal Léopold Sédar Senghor va être mis en vente samedi à Caen dans l'ouest de la France, selon l'organisateur Caen Enchères. Cette huile sur toile abstraite constituée de larges traits noirs, faisant penser à une sorte de totem asymétrique, sur un fond jaune presque doré, avait été mise en vente à un prix de départ de 600 000 euros et était estimée "de 800 000 à un million d'euros", avait précisé plus tôt l'hôtel des ventes.

Intitulée "Peinture 81 x 60 cm, 3 décembre 1956", elle avait été acquise par Léopold Sédar Senghor cette année là lors d'une visite de l'atelier de l'artiste à Paris, rappelle Caen Enchères.

Des acheteurs potentiels étrangers s'étaient manifestés venant de Suisse et d'Allemagne.

Pour revenir à l'œuvre proposée aux enchères ce samedi, son actuelle propriétaire, qui souhaite rester anonyme, est une amie de la sœur de l'épouse du poète décédé en 2001. L'œuvre est caractéristique du travail du peintre dans les années 1950, avant de se rendre à l'Outrenoir, cet univers que Soulages imaginait en 1979 lorsqu'il devint complètement noir. En 2019, un Soulages a atteint 9,6 millions d'euros (frais compris) aux enchères à Paris.

La saga Harry Potter aura (peut-être) sa série
D'après le magazine américain Variety , les rumeurs entourant une adaptation sérielle des livres de J.K Rowling sont fondées. C'est une nouvelle pleine de magie qui va réjouir tous les fans d'Harry Potter .

L'ancien président sénégalais était un fervent admirateur du peintre, aujourd'hui 'gé de 101 ans. "La première fois que j'ai vu un tableau de Pierre Soulages, ce fut un choc".

Vingt ans après la mort de Senghor, deux ans après celle de sa femme, voici que ce tableau a été vendu aux enchères, à Caen. "J'ai reçu un coup au creux de l'estomac qui m'a fait trembler comme un boxeur qui s'effondre subitement", écrit le premier Africain à devenir universitaire dans Lettres nouvelles (1958).

En 1974 dans un discours d'inauguration à une exposition Soulages à Dakar, le président sénégalais salua son art, "frère de l'art négro-africain non par imitation mais par nature". Initié à l'art contemporain par son ami de classe préparatoire au lycée Louis Le Grand, Georges Pompidou, Léopold Sédar Senghor a entretenu toute sa vie une admiration pour la peinture de Soulages.

Soulages vendu 1,5 million d’euros