Mardi, 2 Mars 2021
Dernières nouvelles
Principale » Pays-Bas : deuxième nuit d’émeutes pour protester contre le couvre-feu

Pays-Bas : deuxième nuit d’émeutes pour protester contre le couvre-feu

26 Janvier 2021

"Les événements d'hier soir ont vraiment dépassé toutes les limites",a déclaré le président du Conseil de sécurité des Pays-Bas, Hubert Bruls. Un centre de dépistage du Covid-19 a été incendié samedi soir dans le village d'Urk, dans le nord du pays, et il a même fallu utiliser les canons à eaux pour disperser des centaines de personnes sur la fameuse esplanade des musées à Amsterdam. Une centaine de personnes ont été arrêtées durant ces manifestations. Depuis 21h (20h GMT), il est interdit de sortir de chez soi, et ce jusqu'à 4h30 (3h30 GMT). La police pense que les hooligans du football, les négationnistes des coronavirus et les néo-nazis faisaient partie des groupes représentés lors des manifestations, qui ont été réclamées sur les réseaux sociaux.

La violence a balayé les Pays-Bas ce week-end alors que des citoyens néerlandais en colère ont brûlé des véhicules et brisé les fenêtres de bâtiments pour protester contre les mesures et les couvre-feux imposés par le gouvernement pour contenir la propagation du coronavirus dans le pays. Tout contrevenant encourt une amende de 95 euros, a indiqué le gouvernement néerlandais. Le maire d'Eindhoven est allé jusqu'à parler de "guerre civile". Et les manifestants n'ont pas hésité a montré leur mécontentement dans tout le pays. C'est inadmissible. Qu'est-ce qui a traversé l'esprit de ces gens?

Le ministre de la Justice Ferd Grapperhaus a dénoncé la violence comme n'ayant " rien à voir avec la manifestation contre les mesures corona (virus) ". Rutte rappelle que 99% de la population se conforme aux mesures de confinement imposées.

Canal+ conteste l'appel d'offres lancé par la LFP
La bataille entre la chaîne cryptée et la ligue se poursuit au sujet des droits TV de la Ligue 1 . Au lieu de ça, la LFP a seulement remis en vente les offres que le groupe Mediapro a cédées.

Les bars et restaurants à travers le pays sont fermés depuis octobre. Le port du masque en intérieur, jugé d'abord inutile, a été rendu obligatoire au 1 décembre dans les lieux publics, suivi de la fermeture inattendue des magasins à la veille de Noël, alors qu'un mois plus tôt, les foules s'agglutinaient dans les boutiques pour le Black Friday.

Les vols en provenance du Royaume-Uni, d'Afrique du Sud et d'Amérique du Sud sont interdits, afin de contenir l'entrée de nouvelles variantes dans le pays. En Espagne, des rassemblements ont eu lieu pour dénoncer la tromperie d'un virus, qui selon plusieurs milliers de manifestants, n'existe pas.

AF La colère monte également au Danemark où la police a annoncé l'arrestation de trois personnes suspectées d'avoir incendié un mannequin à l'effigie de la Première ministre danoise. Au Danemark, des manifestations ont également été observées contre la "dictature du semi-confinement".

Pays-Bas : deuxième nuit d’émeutes pour protester contre le couvre-feu