Jeudi, 25 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, refait surface en vidéo — Chine

Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, refait surface en vidéo — Chine

21 Janvier 2021

Le titre Alibaba a ainsi effacé les pertes subies en décembre, après que les autorités chinoises ont ouvert une enquête contre le géant du commerce en ligne pour des pratiques monopolistiques présumées. Tournée hier mardi 19 janvier, la vidéo a été diffusée sur les sites de certains médias.

Le charismatique fondateur d'Alibaba n'était plus apparu en public depuis fin octobre, alors qu'il venait de formuler des critiques acerbes contre les régulateurs chinois lors d'un discours à Shanghai. "Cette année ce n'est pas possible, poursuit ce dernier, mais nous devons continuer à rendre cet hommage aux professeurs". Ce jour-là, devant un parterre composé d'officiels chinois, il avait alors critiqué le système financier chinois, le décrivant comme un "héritage de l'âge industriel" qu'il appelait à réformer.

Le milliardaire de 56 ans s'y adresse à une centaine d'enseignants de zones rurales en Chine.

Depuis l'annonce de la réapparition de son fondateur, les parts d'Alibaba ont grimpé de 6 % à la Bourse de Hong Kong ce mercredi.

Mario Mandzukic signe à l'AC Milan (officiel) — Transferts
Mais l'expérience dans le Golfe n'aura duré que le temps de cinq matches. " L'AC Milan communique avoir ... les sportifs joueur Mandzukic ". "Est-ce je au Scudetto?" L'AC siège au de Serie , trois d'avance son rival, l'Inter , occupe deuxième place. "Je content son arrivée, nous deux faire à adversaires".

Mais le milliardaire n'a pas seulement manqué la dernière de son émission. Le retrait de son nom et de sa photo sur le site de son émission de téléréalité dédiée aux entrepreneurs africains, Africa's Business Heroes, n'a pas, non plus, été commenté. Une purge qui cadre mal avec l'explication d'un simple problème de calendrier. Ma fait toutefois jaser d'autant plus qu'il a aussi disparu de Twitter, un réseau social qu'il affectionne particulièrement. Son dernier message sur la plateforme de microblogging remonte au 10 octobre.

Pour Philippe le Corre, senior fellow à la Harvard Kennedy School et chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique, cette réaction des autorités n'est pas surprenante tant la surpuissance d'Alibaba et de ses filiales, tout comme celle de Tencent, son principal concurrent, inquiètent le sommet de l'Etat chinois: "Quand deux ou trois groupes gèrent la majorité des transactions financières et commerciales, cela donne beaucoup de pouvoir à ces entreprises".

Ils sont nombreux à craindre qu'il ait subi de plein fouet la colère de Pékin.

Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, refait surface en vidéo — Chine