Mercredi, 24 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Nombre de naissances et espérance de vie en berne en 2020 — France

Nombre de naissances et espérance de vie en berne en 2020 — France

20 Janvier 2021

Dans le carnet rose, notamment, le nombre de naissances en 2020 a baissé de 1,8% par rapport à 2019.

Décès en hausse, espérance de vie réduite de plusieurs mois, effondrement des mariages: la COVID-19 a laissé une nette empreinte sur la démographie française en 2020, également marquée par la poursuite du déclin des naissances, au plus bas depuis 1945.

Enfin, 148 000 mariages ont été célébrés, en recul de 34 % par rapport à 2019, la pandémie ayant empêché la tenue des célébrations ou incité à les repousser en raison de la limitation du nombre d'invités. "Le nombre diminue chaque année depuis six ans", note même l'Insee. Mais en 2020, la France a enregistré 740.000 naissances, soit 13.000 naissances de moins qu'en 2019 (-1,8 %).

Effet sur la formation des couples?

.

Coronavirus: faut-il arrêter de porter des masques en tissu?
Le Haut Conseil pour la santé publique (HCSP) remet en question la légitimité de l'utilisation des masques en tissu. Le type de masque doit être inscrit sur l'emballage au moment de l'achat .

Selon l'Insee, le taux de fécondité a baissé à 1,84 enfant par femme, contre 1,86 en 2019. Au moment de l' "âge d'or" de la natalité en France, entre 2006 et 2014, cet indice approchait les 2 enfants par femme.

On vit plus vieux en Île-de-France qu'ailleurs dans le pays. Cette hausse est plus marquée chez les personnes de 65 ans et plus, avec 43 000 décès de plus que l'année précédente.

En outre, la natalité est au plus bas depuis 1945.

Certains couples pourraient, dans un proche avenir, renoncer à avoir des enfants à cause du " sentiment d'insécurité " lié à la pandémie, ou à ses conséquences économiques, estime ce spécialiste. "Il n'y a eu presque aucun mariage en avril-mai, et nettement moins que les années précédentes en juin-juillet", explique l'Insee qui parle de "chute historique". Selon une récente étude réalisée par l'institut Kantar pour l'Unaf, les Français veulent ou auraient voulu en moyenne 2,39 enfants, soit bien plus que la fécondité réelle. Parmi les personnes interrogées, les deux tiers de celles n'ayant eu qu'un seul enfant en voudraient, ou en auraient voulu au moins deux.

Nombre de naissances et espérance de vie en berne en 2020 — France