Dimanche, 28 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » 500.000 nouveaux créneaux bientôt disponibles, promet Olivier Véran — Vaccination

500.000 nouveaux créneaux bientôt disponibles, promet Olivier Véran — Vaccination

20 Janvier 2021

Mais "il n'y a pas de stock caché", a ajouté le Premier ministre, précisant que la France avait reçu 1,6 millions de doses, dont 479.873 déjà utilisées, selon les chiffres arrêtés lundi soir. Le ministre de la Santé Olivier Véran annonce la mise en place d'une liste d'attente pour les personnes qui ne parviendraient pas à planifier une première injection.

Alors que la grogne monte du côté des élus et des professionnels de santé devant le manque de doses suffisantes pour vacciner les personnes âgées de 75 ans et plus ainsi que celles étant à "haut risque de forme grave", Emmanuel Macron et Olivier Véran ont tenté de calmer les esprits en promettant une "transparence" totale sur la répartition des vaccins. Mais le jour 1 de la campagne grand public a été marqué lundi par des critiques d'élus locaux, mécontents du trop faible nombre de doses arrivées dans leurs centres de vaccination. "Qu'on ne recommence pas la même histoire qu'avec les masques ou les tests", a exhorté la maire socialiste de Lille, Martine Aubry, alertant sur une "pénurie de vaccins". Toutes les doses ne sont pas immédiatement injectées, car il s'est imposé deux contraintes logistiques.

Selon le directeur général de l'agence régionale de santé d'Île-de-France, Aurélien Rousseau, seuls 8 centres ouverts de la région sur 109 ont un "surbooking", que l'ARS prévoit de "régler en envoyant les personnes vers d'autres centres ou en décalant les rendez-vous de quelques jours".

Mais si la situation change, la stratégie vaccinale pourrait changer.

Après des sueurs froides liées à l'annonce d'une baisse de cadence "pour trois à quatre semaines", le groupe américain Pfizer, associé au laboratoire allemand BioNTech, avait annoncé samedi un "plan" pour accélérer la production et revenir au calendrier initial de livraisons de son vaccin à l'UE "à partir de la semaine du 25 janvier". "Je ne pense pas être un modèle, mais si je peux faire quelque chose en faveur de la vaccination, je le fais", a relativisé Gérard Mourou, prix Nobel de Physique 2018.

COVID-19: 23 décès liés au vaccin Pfizer en Norvège
Face à cette vague de réactions négatives, Pfizer est revenu sur sa première annonce. A la date du 14 janvier, la Norvège a signalé 23 décès liés à la vaccination.

"Aujourd'hui, nous passerons la barre des 2 millions", a indiqué le ministre de la Santé, d'après ses chiffres consultés ce mardi matin. "Il reste 140.000 créneaux sur toute la France, ce qui est peu", a-t-il concédé, avant de promettre que 500.000 nouveaux rendez-vous supplémentaires seraient disponibles dans les prochains jours dans 300 centres de vaccination.

Le retard de livraison sera rattrapé "à la fin du 1er trimestre", a assuré lundi la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, se disant cependant "vigilante".

Car le pays fait face à la menace de nouveaux variants - britannique et sud-africain - plus contagieux, qui ont déjà forcé plusieurs pays européens à se reconfiner.

Alors que les services de réanimation, qui accueillent les patients gravement atteints, ne désemplissent pas, avec 2.731 malades samedi et 188 nouvelles admissions en 24 heures, une "poussée" de l'épidémie est probable en mars, a prévenu dimanche Arnaud Fontanet, épidémiologiste membre du conseil scientifique. 404 personnes sont mortes des conséquences du Covid-19 en 24 heures, annonce ce soir Santé Publique France (SPF).

"Il faut vacciner plus vite" et "tout ce qu'on va faire pour retarder" la reprise épidémique par des restrictions sanitaires "est bon à prendre", a expliqué à l'AFP Simon Cauchemez, qui a réalisé des projections pour l'Institut Pasteur.

500.000 nouveaux créneaux bientôt disponibles, promet Olivier Véran — Vaccination