Mardi, 19 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » L’Iran exécute le journaliste anti révolution, Ruhollah Zam

L’Iran exécute le journaliste anti révolution, Ruhollah Zam

16 Décembre 2020

L'opposant iranien Rouhollah Zam, un temps exilé en France, a été exécuté samedi matin en Iran, rapidement après la confirmation de sa condamnation à mort pour son rôle dans la vague de contestation de l'hiver 2017-2018.

Ce week-end, plusieurs pays européens avaient également dénoncé cette exécution, poussant notamment leurs diplomates à boycotter un important forum économique Europe-Iran où le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif ainsi que le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell devaient intervenir.

Dimanche, l'Iran a convoqué les ambassadeurs d'Allemagne et de France à Téhéran pour protester contre la condamnation, la veille par l'Union européenne et Paris, de cette exécution.

" Les milieux d'affaires européens et iraniens continuent de voir un grand potentiel dans leurs échanges commerciaux", ajoute le comité, tout en espérant que la conférence pourra se tenir dans un futur proche.

Outre Mme Bachelet, deux rapporteurs spéciaux de l'ONU, qui ne s'expriment pas au nom de l'organisation, ont également condamné lundi l'application de la sentence contre M. Zam, estimant aussi de leur côté que celle-ci était 'déraisonnable'.

Inde : une usine d'iPhone saccagée par des ouvriers mal payés
Les manifestations d'ouvriers ne sont pas rares en Inde, où les travailleurs ont de faibles salaires et peu de droits sociaux. Récemment, une centaine de salariés d'une usine produisant des iPhones , a ainsi été arrêté pour avoir saccagé les locaux.

En conséquence, les organisateurs plus tard m'a dit l'événement avait été reporté, bien qu'ils n'aient pas mentionné l'exécution dans leur déclaration. " #nobusinessasusual ", insiste le ministère dans le tweet. Hassan Rohani a déclaré que cette exécution ne devrait pas nuire aux relations entre l'UE et la République islamique.

"La France rappelle son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances", écrit le gouvernement dans un communiqué. C'est dans notre loi, a encore dit M. Rohani, " pourquoi réagir de la sorte a propos d'un individu? cela ne présage rien de bon et donne une impression d'ingérence.

Rouhollah Zam, qualifié de "journaliste et dissident" par l'organisation Amnesty International, a été reconnu coupable d'avoir joué un rôle actif dans la contestation au cours de laquelle au moins 25 personnes ont été tuées.

L'opposant et journaliste Rouhollah Zam avait vécu en exil en France pendant plusieurs années avant d'être arrêté par les Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique. L'ONG Reporters sans frontières a accusé le régime de Téhéran de l'avoir enlevé alors qu'il se trouvait en Irak.

Son arrestation a été annoncée en octobre 2019, mais l'Iran n'a pas révélé le lieu ni la date des faits et a accusé l'opposant de 40 ans d'être dirigé par les services de renseignement français et assisté par les services de renseignement américains d'Israël. Des inquiétudes graves concernant l'interpellation de l'opposant hors du territoire iranien et son acheminement en Iran, qui pourraient équivaloir à un enlèvement, laissent penser que le procès n'a pas été équitable, selon elle.

L’Iran exécute le journaliste anti révolution, Ruhollah Zam