Mardi, 19 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » COVID-19 | La France prévoit vacciner dès la dernière semaine de décembre

COVID-19 | La France prévoit vacciner dès la dernière semaine de décembre

16 Décembre 2020

Seront donc invités à se faire vacciner "les plus de 75 ans, puis les plus de 65 ans et enfin les plus de 50 ans avec les personnels de santé et du secteur médico-social lorsqu'ils sont âgés de 50 ans et plus", a égrené le ministre de la Santé. Le même exercice aura ensuite lieu jeudi devant le Sénat, à majorité de droite.

" Si les conditions sont réunies", la campagne de vaccination contre le coronavirus en France débutera " dès la dernière semaine de décembre", a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, ce mercredi, précisant que les populations non prioritaires attendront " la fin du printemps ".

"Cette " première phase " concernant les personnes à risques " s'échelonnera sur une période de six à huit semaines, pour tenir compte du délai de 21 jours entre la première vaccination et le rappel", a ajouté le Premier ministre en présentant devant l'Assemblée la stratégie du gouvernement.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a décidé d'avancer au lundi 21 décembre l'examen du dossier du candidat vaccin de Pfizer et BioNTech, déjà autorisé et utilisé au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada.

Dans la foulée de l'avis de l'EMA, la Haute autorité de santé (HAS) donnera son avis sur les conditions d'utilisation du vaccin, a précisé Jean Castex.

Pour l'exécutif, c'est un sujet particulièrement sensible qui met toute la chaîne gouvernementale sous pression, après les cafouillages sur les masques et les tests. Dès la deuxième phase de la campagne vaccinale "qui concernera principalement des personnes vivant à leur domicile", le principe sera simple, d'après le Premier ministre: "Chacun devra pouvoir se faire vacciner par un professionnel de santé à côté de chez lui, qu'il connait, et en qui il a confiance".

Disparition d'un maître de l'espionnage — John Le Carré
Né en 1931 au Royaume Unis, John Le Carré fut le maître du roman d'espionnage. Auteur de trente livres , John Le Carré est mort le 12 décembre à 89 ans .

Le chef du gouvernement a en outre précisé qu'une consultation médicale sera proposé en amont de l'acte de vaccination, lequel devant être lui-même fait sous une supervision médicale.

Au cours d'un déjeuner mardi avec les patrons des groupes de l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron a toutefois évoqué l'idée de lancer la campagne de vaccination le même jour dans tous les pays européens. Le reste de la population ne sera, elle, visée que dans un " troisième temps", " à la fin du printemps ".

" L'arrivée du vaccin marquera un tournant dans la lutte contre la Covid", a-t-il assuré, avant une mise en garde: " le début de la campagne vaccinale ne va pas marquer la fin de l'épidémie ". Dans ce cadre, Jean Castex a indiqué que la France disposait à l'heure actuelle d'une "capacité de dépistage pouvant monter jusqu'à trois millions de tests par semaine".

"Nous allons encore renforcer les moyens alloués au traçage des cas, en permettant le recrutement supplémentaire de 4.000" emplois temps plein pour l'Assurance-maladie, a-t-il ajouté.

La France, sortie mardi d'un deuxième confinement remplacé par un couvre-feu nocturne depuis 20H00, enregistre pour la semaine écoulée une moyenne d'environ 12.000 nouveaux cas positifs chaque jour, bien au-delà de l'objectif des 5.000 cas quotidiens fixé par l'exécutif.

COVID-19 | La France prévoit vacciner dès la dernière semaine de décembre