Jeudi, 25 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » 32.000 personnes vivant avec le VIH-Sida en Algérie

32.000 personnes vivant avec le VIH-Sida en Algérie

01 Décembre 2020

Une maladie dont on ne guérit pas, même si on peut vivre avec aujourd'hui. Face à la recrudescence des cas de la Covid-19 dans les quatre coins du monde et ses répercussions aussi bien sanitaires que logistiques, outre les perturbations qui pourraient éroder des années de progrès, le 1er décembre 2020 vient pour (re) mettre le point sur l'impératif de maintien, également au premier plan, des services essentiels pour le traitement du VIH au même titre que la riposte au coronavirus.

Une situation d'autant plus inquiétante que la chute du nombre de dépistages s'accompagne d'une baisse de la délivrance de la PrEP. L'enquête Eras indique que pendant le confinement, "59% des usagers de la prophylaxie pré-exposition l'ont arrêtée en raison d'une diminution de leurs rapports sexuels".

En 2019, 6,2 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale.

La vaccination grand public annoncée entre avril et juin en France — Coronavirus
Emmanuel Macron parle désormais de vaccination pour l'ensemble de la population " entre avril et juin ", de son côté, le Premier ministre Jean Castex confirme que les résidents des EHPAD seront les premiers vaccinés .

Le Directeur de la prévention et de la lutte contre les maladies transmissibles au Ministère de la Santé et également membre du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de la Covid-19 dans notre pays, Professeur Djamel Fourar, a révélé que " la prévalence du Sida en Algérie ne dépassait pas les 0.1% ". Ainsi, le nombre de sérologies a diminué de 56% entre février et avril, en particulier chez les hommes (-66%, pour -49% chez les femmes). Ce sont les personnes âgées entre 15 et 44 ans qui sont de loin les plus touchées. Célébrée dans le cadre de manifestations de soutien aux personnes vivant avec le VIH et en commémoration des victimes de cette pandémie, la Journée mondiale de lutte contre le syndrome d'immunodéficience acquise, placée cette année sous le thème "Solidarité mondiale et responsabilité partagée", constitue un appel à la synergie d'efforts de tout un chacun et à une responsabilité partagée liée à un problème majeur de santé publique. Les personnes hétérosexuelles et les HSH représentent respectivement 51% et 43% des découvertes de séropositivité en 2019-2020. Les gonocoques sont en augmentation de 58% en 2019 par rapport à 2017.

Le bilan de l'année 2019 montrait une baisse de l'incidence des contaminations au VIH en France dans des proportions jamais vues depuis 2010: - 7 %.

1,7 million de personnes sont devenues nouvellement infectées par le VIH. Le Bulletin de santé impute la raison à une "sous-déclaration plus importante que les années précédentes, liée en partie à la mobilisation des biologistes et des cliniciens sur l'épidémie à SARS-CoV-2".

32.000 personnes vivant avec le VIH-Sida en Algérie