Dimanche, 28 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Au moins 110 civils tués dans une attaque — Nigeria

Au moins 110 civils tués dans une attaque — Nigeria

30 Novembre 2020

Figurent notamment parmi les victimes des dizaines d'ouvriers agricoles. Au moins 43 agriculteurs ont été tués par Boko Haram dans l'Etat du Borno, dans le nord-est du Nigeria.

"Nous avons retrouvé 43 corps sans vie, tous ont été égorgés ", avait déclaré à l'AFP Babakura Kolo. En octobre, les combattants de Boko Haram avaient égorgé 22 agriculteurs qui travaillaient dans des champs situés non loin de Maiduguri, capitale de l'État du Borno, dans deux attaques séparées. Plusieurs fermiers, en effet, sont toujours portés disparus et présumés kidnappés par les jihadistes.

Cette attaque intervient le jour des élections des représentants et conseillers régionaux des 27 circonscriptions de l'Etat du Borno.

Le communiqué de l'ONU ne mentionne pas le groupe djihadiste Boko Haram, ni sa faction dissidente le groupe État islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), qui multiplient les violences dans cette région et contrôlent une partie du territoire nigérian. C'est dans cette ville et sa périphérie que des centaines de milliers de personnes ont trouvé refuge dans des camps de fortune après l'attaque de leurs villages par des djihadistes.

La date de cette insurrection n'a pas été laissée au hasard.

Apple souhaite transférer la production d'iPad et de MacBook hors de Chine
En outre, le gouvernement américain a pris plusieurs sanctions contre de grandes entreprises chinoises, telles que Huawei . Il est possible que l'entreprise y étende également la fabrication d'iPhone prochainement.

Les quelque deux millions de déplacés du conflit n'ont plus accès à leurs champs et dépendent presque entièrement de l'aide humanitaire pour survivre, mais un nombre d'entre eux ont regagné leurs villages, dans des opérations de relogement organisés par l'Etat du Borno.

"Nous voulons retourner chez nous, et ces élections locales sont pour moi un grand pas", avait déclaré Bukar Amar en milieu de journée.

La crise humanitaire, conséquence du conflit qui ravage le nord-est du Nigeria depuis plus de dix ans, s'est encore aggravée ces derniers mois à cause des mauvaises récoltes et des restrictions de circulation liées à la pandémie de coronavirus. "C'est sans aucun doute l'oeuvre de Boko Haram qui opère dans la région et attaque fréquemment les agriculteurs".

Ils les accusent d'espionner et de transmettre des informations aux militaires et milices qui combattent les djihadistes dans la région. "En début d'après-midi, des hommes armés sont arrivés à moto et ont mené une attaque brutale sur des hommes et des femmes qui travaillaient dans des champs", a précisé dans une déclaration Edward Kallon, coordinateur humanitaire des Nations unies au Nigeria. Environ 4,3 millions de personnes ont été victimes d'insécurité alimentaire en juin 2020, durant la période de soudure. L'Onu prévoit que ce chiffre augmentera de 20% l'année prochaine à la même saison.

Au moins 110 civils tués dans une attaque — Nigeria