Lundi, 25 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » La BAC : Daniel Cordier, résistant passionné d’art

La BAC : Daniel Cordier, résistant passionné d’art

24 Novembre 2020

Daniel Cordier, l'avant-dernier Compagnon de la Libération et ancien secrétaire de Jean Moulin, est décédé à l'âge de 100 ans, selon une source gouvernementale. Même pas 20 ans, l'âge "d'un enfant", avait-il reconnu.

"Je suis le fils de la guerre de 1914".

Il se lie rapidement d'amitié avec Jean Moulin, qui en fait son secrétaire, et travaille avec lui sur l'union des mouvements de résistance intérieure, voulue par de Gaulle. "Mon enfance, ce sont les monuments aux morts, les mutilés, etc. Alors, en 1940, quand la France a perdu la guerre qu'elle avait gagnée vingt ans plus tôt, ça a été pour moi insupportable", confiait-il il y a quelques années. En juin 1940, il décide de rallier le camp des Forces Françaises Libres (FFL) et embarque depuis Bayonne, direction Londres.

Le ministre Benjamin Netanyahu s'est rendu en Arabie saoudite en secret
L'Autorité palestinienne a qualifié de "trahison" les récents accords de normalisation. Aucune information n'a été publiée par les médias officiels saoudiens sur cette visite.

"Je n'ai pas commis d'autre exploit que celui de rester libre."
Il le visita seul.

Marchand de tableaux d'art contemporain et galeriste réputé après la guerre, il a donné des centaines d'œuvres au Musée Georges-Pompidou. Gérant des missions délicates de liaison courrier et radio, Daniel Cordier continuera cette mission auprès de Claude Bouchinet-Serreulles, après l'arrestation de Jean Moulin. "Quand la France était en péril, lui et ses compagnons prirent tous les risques pour que la France reste la France", a ainsi écrit Emmanuel Macron.

Le chef de l'État avait aussi publié sur son compte Twitter le 20 novembre une photo en compagnie du résistant. "Le Président de la République s'incline avec respect, émotion et affection, devant la mémoire de cet homme dont la vie entière aura conjugué l'amour de la France et la passion de la liberté, le goût du beau et le souci du vrai ". Emmanuel Macron prononcera un discours aux alentours de 15h45. Il est prévu que le dernier des compagnons qui s'éteindra sera inhumé au Mont-Valérien, le principal lieu d'exécution de résistants et d'otages par l'armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

La BAC : Daniel Cordier, résistant passionné d’art