Mercredi, 27 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Top départ pour la 5G en France : SFR se lance à Nice

Top départ pour la 5G en France : SFR se lance à Nice

23 Novembre 2020

Les ventes de forfaits 5G ne vont "pas atteindre de gros volumes cet hiver", avait par exemple prévenu le PDG d'Orange, Stéphane Richard, début novembre sur BFM Business.

En conséquence, les quatre opérateurs de téléphonie Orange, SFR, Bouygues et Free, vainqueur de l'enchère pour la distribution des fréquences 3,4 - 3,8 GHz (pour la 5G) disputée en octobre, sont "autorisés" à partir de mercredi à "utiliser ces fréquences", selon Acerp ( L'Autorité de régulation des communications électroniques, de la poste et de la distribution de journaux), qui a décidé et distribué ces licences le 12 novembre.

Cependant le déploiement de ce réseau fait face à une contrainte d'ordre technique, liée à l'installation des antennes 5G qui fleurissent en France dans les neuf villes ou les tests sont retenues. Les clients SFR ne pourront donc pas profiter du réseau dès aujourd'hui.

Coronavirus : pour Emmanuel Macron, "il n'est pas question de déconfiner"
Aujourd'hui , le niveau de circulation du virus dans le pays est le même qu'au moment du couvre feu . Les crises peuvent être, à la fin, des accélérateurs de progrès.

Tous les opérateurs ont conçu - ou vont dévoiler pour Free - des offres commerciales 5G dédiées. Au niveau européen, la holding de Patrick Drahi a enregistré une hausse de 3,2 % de ses revenus sur un an, à 3,77 milliards d'euros. "Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l'écologie contemporaine", avait lancé Emmanuel Macron, désireux de voir la France prendre rapidement le tournant de la 5G pour ne pas rater un enjeu de développement majeur pour l'industrie, les services, la santé, les transports, etc. Seuls Orange et Bouygues Telecom ont pour l'instant communiqué leurs offres commerciales 5G à destination du grand public.

Or, plusieurs maires écologistes ou de gauche de grandes villes, notamment à Lille ou Grenoble, ont déclaré être en faveur d'un moratoire jusqu'à la publication, prévue au printemps 2021, d'un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Car si la 5G promet, à terme, un débit jusqu'à 10 fois plus rapide, les municipalités doivent composer avec la méfiance d'une partie de l'opinion sur les effets sanitaires et environnementaux des ondes électromagnétiques.

Ces situations sont-elles susceptibles de retarder l'arrivée de la 5G dans certaines zones? " Il y aura des mesures qui pourraient mettre certains déploiements en attente. Cela risque de jouer le rôle de frein", prédit un expert du secteur. Un accord signé en janvier 2018 entre le gouvernement, l'Arcep et les opérateurs ambitionne de résorber les " zones blanches", territoires non couverts par les réseaux mobiles de dernières générations, en France d'ici à 2022.

Top départ pour la 5G en France : SFR se lance à Nice