Lundi, 25 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Le ministre Benjamin Netanyahu s'est rendu en Arabie saoudite en secret

Le ministre Benjamin Netanyahu s'est rendu en Arabie saoudite en secret

23 Novembre 2020

C'est dans le plus grand secret que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est rendu en Arabie saoudite, dimanche, pour y rencontrer le prince héritier Mohammed ben Salmane et le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo.

Yossi Cohen, le chef du Mossad, les services de renseignements extérieurs israéliens, faisait également partie du voyage à NEOM, ville futuriste située dans le nord-ouest de l'Arabie saoudite, près d'Israël, selon ces mêmes sources. Le bureau de Netanyahu n'a fait aucun commentaire sur ce qui serait la première visite en Arabie saoudite d'un Premier ministre israélien, événement majeur au Proche-Orient.

Aucune information n'a été publiée par les médias officiels saoudiens sur cette visite.

Selon la presse israélienne et un haut responsable contacté par l'AFP, Benjamin Netanyahu s'est notamment entretenu avec le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qui était bien en Arabie saoudite et a écrit sur son compte Twitter avoir eu des entretiens "constructifs" à NEOM avec Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto du royaume saoudien.

Israël a annoncé ces derniers mois des accords de normalisation de ses relations avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, mais aussi le Soudan, sous le parrainage des États-Unis du président Donald Trump, un allié clé de Benjamin Netanyahu, qui doit quitter ses fonctions, comme Mike Pompeo, en janvier.

6,5 millions d'électeurs appelés aux urnes — Elections au Burkina
Des ballets d'hélicoptères transportant du matériel électoral, selon les autorités, étaient entendus dimanche soir à Ouagadougou. Des forces de sécurité sont massivement déployées à Ouagadougou pour sécuriser les élections et prévenir toute attaque.

Un pas supplémentaire vers la normalisation des relations entre l'Arabie Saoudite et Israël? C'est ce qu'a déclaré, lundi, un de ses ministres, confirmant des informations diffusées plus tôt par la radio publique israélienne Kan et la radio de l'armée israélienne.

Pour autant, Riyad osera-t-il franchir le Rubicon et normaliser ses relations l'an prochain avec Israël alors que le royaume avait toujours cité comme préalable l'approbation par Israël de la solution à deux Etats pour résoudre le conflit avec les Palestiniens?

C'est un secret de polichinelle qu'Israël et l'Arabie saoudite ont noué une coopération économique, via des sociétés écrans, ou en matière de sécurité et de renseignement face à l'ennemi commun, l'Iran, alors qu'ils n'entretiennent aucune relation diplomatique depuis la création d'Israël en 1948.

Si Joe Biden engage -contrairement à Donald Trump- des discussions avec l'Iran, qu'adviendra-t-il de ces accords, se demandent analystes et commentateurs interrogés ces dernières semaines par l'AFP.

L'Autorité palestinienne a qualifié de "trahison" les récents accords de normalisation.

Le ministre Benjamin Netanyahu s'est rendu en Arabie saoudite en secret