Jeudi, 26 Novembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Quand une ministre pakistanaise qualifie Macron de Nazi

Quand une ministre pakistanaise qualifie Macron de Nazi

22 Novembre 2020

Le ministère français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a fermement condamné ce samedi les propos "détestables et mensongers" d'une ministre pakistanaise au sujet du président Emmanuel Macron et de ses rapports avec la population musulmane en France, selon un communiqué de sa porte-parole. Cette dernière venait de relayer un article du média "The Muslim Vibe" dans un tweet, accompagné du commentaire: "Macron fait aux musulmans ce que les nazis infligeaient aux Juifs".

Au Pakistan, la ministre des droits de l'Homme Shireen Mazari a comparé le président français Emmanuel Macron à un " nazi ". "Nous les rejetons avec la plus grande fermeté" a écrit la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, invitant les autorités pakistanaises à retrouver le chemin d'un dialogue fondé sur le respect.

Shireen Mazari a partagé un nouveau message ce dimanche corroborant ses propos de la veille, questionnant même "pourquoi les religieuses sont-elles autorisées à porter leur 'habit' dans les lieux publics mais les femmes musulmanes pas leur hijab?".

Trump voulait attaquer l'Iran la semaine dernière, mais a été dissuadé — Reports
Avant les élections américaines, Biden a annoncé qu'il rejoindrait l' accord nucléaire de 2015 signé avec l'Iran s'il gagnait. Bush en 2008, une attaque contre l'Iran était également débattue à la demande d'Israël.

The French Envoy to Pak sent me the following message and as the article I had cited has been corrected by the relevant publication, I have also deleted my tweet on the same.

Le gouvernement français présente ce dispositif d'identifiant national attribué à chaque enfant en âge d'être scolarisé comme un moyen de s'assurer qu'aucun ne soit privé du droit à l'instruction.

Comme dans de nombreux endroits dans le monde musulman, le Pakistan a été le théâtre depuis le mois de septembre de manifestations anti-françaises, souvent houleuses, après la republication des caricatures du prophète Mahomet par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Quand une ministre pakistanaise qualifie Macron de Nazi