Jeudi, 26 Novembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Donald Trump relaie un message d'Élections Canada sur Twitter

Donald Trump relaie un message d'Élections Canada sur Twitter

19 Novembre 2020

Deux semaines après l'élection, le milliardaire républicain affirme toujours qu'il a gagné et fait état, sans preuves, d'irrégularités à l'élection.

Donald Trump a relayé le message sur Twitter, mardi, dans ses efforts pour semer le doute sur les intentions de la compagnie, qui a été fondée par des partenaires canadiens et qui compte des bureaux à Toronto et à Denver.

Ce dernier a rejeté catégoriquement les allégations de fraude du président, allant jusqu'à assurer que l'élection du 3 novembre a été "la plus sûre de l'histoire des États-Unis", au grand déplaisir de celui qui demeurait son patron jusqu'à la transition du pouvoir au démocrate Joe Biden, en janvier.

Invoquant entre autres des fraudes massives pour lesquelles son camp n'a présenté aucune preuve, le président sortant a annoncé le départ immédiat de Chris Krebs sur Twitter, expliquant sa décision par la déclaration extrêmement inexacte du haut responsable. Selon l'agence Reuters, il avait confié à ses collaborateurs, la semaine passée, qu'il s'attendait à être limogé.

Girondins : Gasset et Ben Arfa vident leur sac avant le Stade Rennais
Il en a été de même lorsqu'il lui a été demandé s'il espérait se montrer plus décisif. " Question bateau, réponse bateau". C'était super bien ." Pour autant, le natif de Clamart l'a assuré: il n'a aucun regret.

"Il n'existe aucune preuve d'un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit", avait souligné son agence dans un communiqué, aux côtés d'autres agences américaines chargées de la sécurité des élections.

" Ce fut un honneur", a réagi l'intéressé dans un tweet assorti du hashtag #Protéger2020.

"Chris Krebs est fonctionnaire extraordinaire et la personne même que les Américains souhaitent voir protéger la sécurité de nos élections". "Il est pathétique, mais tristement prévisible, que le maintien et la protection de nos processus démocratiques soient une cause de licenciement", se désole le chef démocrate de la puissante commission du renseignement de la Chambre des représentants, Adam Schiff. L'ancienne candidate à la présidentielle, la sénatrice Elizabeth Warren a qualifié le limogeage "d'abus de pouvoir" par un président "faible et désespéré".

Comme dans une réalité parallèle, ses ministres et conseillers les plus fidèles assurent pourtant préparer le terrain pour "un second mandat Trump". Son numéro 2, Matthew Travis, a annoncé sa démission mardi soir.

Donald Trump relaie un message d'Élections Canada sur Twitter