Mardi, 1 Décembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Covid-19 : la moitié des Français refuseraient de se faire vacciner

Covid-19 : la moitié des Français refuseraient de se faire vacciner

16 Novembre 2020

Pouvez-vous participer aux test des futurs vaccins?

"Cette baisse de confiance dans les vaccins est une triste et remarquable tendance alors que nous nous rapprochons d'un éventuel déploiement de vaccins".

Enquête réalisée du 8 au 13 octobre 2020 par internet auprès de 18.526 adultes âgés de 16 à 74 ans issus de 15 pays différents, dont la France. "Les chiffres sont suffisamment significatifs pour compromettre l'efficacité d'un vaccin dans la gestion de la maladie et la fin du cycle de confinement et de restrictions", indique Arnaud Bernaert, Responsable du département Santé et soins de santé au Forum économique mondial.

Selon l'institut de sondage, les principales raisons de l'opposition au vaccin sont la peur d'essais cliniques trop précipités, la peur de potentiels effets secondaires, la peur de contracter le virus ou encore la peur des vaccins en général.

C'est au Japon (62%) et en Chine (46%) que les inquiétudes concernant les effets secondaires sont les plus fortes. En France, 32% des personnes interrogées qui refusent le vaccin déclarent s'en inquiéter et 35% jugent que les essais cliniques se déroulent de manière précipitée.

Une option pour la Belgique et l'Italie — Ligue des nations
Dix minutes après le coup d'envoi, Romelu Lukaku a glissé une passe millimétrée entre les jambes d'un défenseur anglais. La Belgique aura l'avantage d'accueillir mercredi le Danemark, qu'elle devance de deux unités au classement.

Pourquoi les sondés se montrent-ils frileux à l'idée de se faire vacciner contre le coronavirus? 15 % refusent systématiquement tout type de vaccin.

L'étude examine également dans quel délai après la mise à disposition d'un vaccin les gens se feraient vacciner.

Et c'est en France que les habitants sont les plus réticents. Parmi les Français prêts à se faire vacciner, seuls 12% disent qu'ils le feront immédiatement, 38% déclarent qu'ils le feront en moins de 3 mois et 54% au cours de l'année. Selon un sondage réalisé par Odoxa pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi, 50 % des Français disent avoir l'intention de se faire inoculer le vaccin s'il était prochainement largement déployé sur le territoire.

L'OMS a classé les hésitations du public à l'égard de la vaccination parmi les dix ennemis que l'organisation devrait affronter en 2019, qui touchent non seulement la santé publique, mais aussi les entreprises et les économies. La population française serait donc la moins favorable à un vaccin parmi toutes les populations sondées selon cette étude.

Covid-19 : la moitié des Français refuseraient de se faire vacciner