Lundi, 25 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Covid-19 : des médecins réclament un élargissement du couvre-feu

Covid-19 : des médecins réclament un élargissement du couvre-feu

29 Octobre 2020

Alors que le taux d'incidence y a été multiplié par six en à peine un mois, les hôpitaux font face à un afflux toujours plus conséquent de malades. "Le symbole d'une situation tendue en Auvergne-Rhône-Alpes". Les services de réanimations se retrouvent au bord de la saturation.

"La situation est grave et le temps n'est plus aux demi-mesures". Les opérations non-urgentes ont été déprogrammées.

Dossier Ruffier, clash entre les Verts et la LFP — ASSE
En conséquence, l'ASSE a décidé de saisir la commission nationale paritaire d'appel. Le feuilleton Stéphane Ruffier n'est pas près de s'arrêter.

Alors que la Loire est l'un des départements les plus touchés par le Covid-19 avec un taux d'incidence "proche de 1.000", 21 maires de la vallée du Gier, dans le sud du département, ont demandé jeudi à l'État, dans un courrier adressé à la préfète Catherine Séguin, "l'installation de moyens sanitaires militaires pour pallier le manque de personnels soignants" dans la vingtaine de communes de ce territoire. "Donc, on a certains chirurgiens ou sinon médecins sur d'autres spécialités que pneumologie ou médecine interne qui sont amenés aujourd'hui à prendre en charge ces patients covid", a affirmé Jean-Baptiste Seblain, directeur général de l'hôpital privé de la Loire, Saint-Etienne (Loire).Comment en est-on arrivé là? "Les gens se sont très mal comportés, n'ont pas fait attention et ont pris trop à la légère", déplore une habitante. "Dans une semaine, ce ne sera plus possible".

Le taux d'incidence de la Haute-Loire est le plus élevé d'Auvergne: 669,9, contre 391,5 dans le Puy-de-Dôme, 270,7 dans l'Allier et 196,8 dans le Cantal. L'Union régionale des professionnels de santé (URPS) de la région a d'ailleurs a appelé le gouvernement à durcir encore le ton, appelant notamment à un confinement strict le week-end.

Covid-19 : des médecins réclament un élargissement du couvre-feu