Lundi, 12 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » Le Président Erdogan incite la population à ne pas consommer français — Turquie

Le Président Erdogan incite la population à ne pas consommer français — Turquie

27 Octobre 2020

Dans son bras de fer avec Emmanuel Macron, Erdogan est passé à la vitesse supérieure. Ce lundi matin sur RMC, le président du Medef a appelé les entreprises du pays à " résister au chantage et malheureusement à subir ce boycott " des produits français dans plusieurs pays du Moyen-Orient. "Tout comme en France certains disent n'achetez pas les marques turques, je m'adresse d'ici à ma nation: surtout ne prêtez pas attention aux marques françaises, ne les achetez pas ", a-t-il déclaré. Le professeur d'Histoire-Géographie a été tué pour avoir montré ces images à ses élèves de 4e. "Pour la liberté d'expression et contre l'extrémisme et le radicalisme", a tweeté le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. "Les Pays-Bas défendent résolument aux côtés de la France les valeurs communes de l'UE".

Au Qatar, des produits français ont été retirés samedi soir des rayons de certains supermarchés à Doha.

"Sur les réseaux sociaux, les Jordaniens ont lancé une campagne utilisant les hashtags "#Our Prophet is a red line" (Le prophète est notre ligne rouge), ou "#France Boycott", et publient des vidéos de restaurants et supermarchés où les produits français ont été remplacés par des articles provenant d'autres pays.

Des messages tels que " Victoire pour Mohammed, victoire pour l'Islam et Mort à la France " et un montage représentant Emmanuel Macron grimé en cochon étaient affichés à la place de la page d'accueil de sites d'associations de retraités, de commerces ou de petites mairies.

Les vaccins sont épuisés — Grippe
En une dizaine de jours, les pharmacies ont "dispensé 7 millions de doses et vacciné 2 millions de personnes", a indiqué l'USPO. Ce dimanche 25 octobre, Europe 1 a révélé que 70 à 80% des pharmacies n'ont déjà plus de quoi se faire vacciner.

Les entreprises de l'agroalimentaire, du luxe et des cosmétiques pourraient être particulièrement touchées par ce boycott dans les pays du Maghreb et du Proche et du Moyen-Orient. Un appel qu'Ankara a appuyé ce lundi 26 octobre.

Dimanche, la France a appelé à faire "cesser immédiatement" les appels au boycott, estimant qu'ils sont "sans aucun objet".

Du côté turc, Fahrettin Altun, directeur de la communication de la présidence, a expliqué que "les caricatures offensantes du prophète" ne cherchaient qu'à "intimider les musulmans et à leur rappeler qu'ils sont les bienvenus pour continuer à faire fonctionner l'économie de l'Europe, mais qu'ils n'en feront jamais partie - sur fond de discours sur l'intégration".

Outre M. Erdogan, plusieurs responsables politiques dans le monde musulman ont également critiqué M. Macron. Le ministère des Affaires étrangères a fait savoir que son pays condamnait "vigoureusement la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'islam et au Prophète".

Le Président Erdogan incite la population à ne pas consommer français — Turquie