Samedi, 5 Décembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » D'où viennent les appels au "boycott" de la France — Islamisme

D'où viennent les appels au "boycott" de la France — Islamisme

25 Octobre 2020

Un boycott en guise de réponse.

Certains Etats eux-mêmes, comme la Turquie, l'Iran, la Jordanie ou encore le Koweït, ont dénoncé la publication des caricatures.

Après l'affaire de décapitation d'un professeur français qui avait partagé en classe les caricatures du Prophète Sidna Mohammed (PSSL), publiées par Charlie Hebdo, le chef de l'Etat français, Emanuel Macron a tenu des propos, jugés attentatoires à l'Islam.

Un hashtag #boycottfranceproducts a vu le jour sur les réseaux sociaux. L'Organisation de coopération islamique, qui réunit les pays musulmans, a de son côté déploré "les propos de certains responsables français [.] susceptibles de nuire aux relations franco-musulmanes".

" En tant que compagnie nationale, nous travaillons avec une vision en harmonie avec notre tradition enracinée, nos coutumes et notre religion " a écrit Al Meera sur son compte Twitter, précisant que les produits français seront retirés jusqu'à nouvel ordre de tous les supermarchés de la chaîne.

PC): Assassin's Creed Valhalla dévoile sa feuille de route (Assassin's Creed Valhalla
Grâce à ce forfait, les joueurs découvriront de nouveaux territoires et de nouvelles histoires sur les traditions du Valhalla . A savoir un Season Pass avec deux DLC majeurs et quatre saisons d'updates remplies de contenu gratuit pour tous les joueurs.

Des appels au boycott ont été lancés dans plusieurs pays arabes, alors qu'en Turquie, le président Recep Tayyip Erdogan a pris pour cible Emmanuel Macron pour ses prises de position sur le "séparatisme islamiste" et la liberté d'expression, après la mort de Samuel Paty.

Au Koweït, ce sont les fromages Kiri et Babybel qui ont été retirés des rayons de certains magasins. Au Koweït, une soixantaine de sociétés coopératives œuvrant dans le secteur de la grande distribution au Koweït ont annoncé un boycott des produits français, rapporte Le Monde.

Dans la péninsule arabique, l'Université du Qatar a pour sa part "décidé de reporter indéfiniment l'événement de la Semaine culturelle française".

En Jordanie, le Front d'action islamique (opposition) a aussi appeléau boycott.

Plusieurs activistes ont publié un exemplaire de la lettre, ainsi que des images, démontrant les rayons qui furent auparavant chargés de produits français, complétement vides. En Irak, le leader chiite Moqtada Sadr avait alors proposé de boycotter tous les produits français.

D'où viennent les appels au