Samedi, 5 Décembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Roques. Hommage à Samuel Paty

Roques. Hommage à Samuel Paty

24 Octobre 2020

"On a besoin de voir comment on va laisser s'exprimer les élèves aussi", a expliqué à la presse Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire. Les établissements de La Réunion y participeront aussi, indique le rectorat. "Comme l'a indiqué le ministre Jean-Michel Blanquer, des élus de la République, ainsi que des représentants de toutes les corporations concernées par la liberté d'expression (avocats, journalistes, etc.) seront invités à être présents dans les écoles et les établissements scolaires, auprès des professeurs", précise le communiqué.

Samuel Paty est mort pour avoir exercé son métier et voulu "enseigner, transmettre et former des élèves pour la vie".

À partir du 2 novembre, date de la reprise des cours en métropole, les équipes pédagogiques pourront aussi bénéficier de davantage de ressources pour aborder les thèmes de la laïcité et de la liberté d'expression.

Auditionné devant le Sénat jeudi matin, Jean-Michel Blanquer a indiqué que le rapport commandé auprès de l'Inspection générale de l'Education nationale pour établir l'enchaînement des faits au collège de Conflans-Sainte-Honorine devrait lui être remis "en début de semaine prochaine".

Acer s'allie à Porsche pour proposer le Porsche Design Acer Book RS
Wi-Fi 6, Thunderbolt 4 , USB 3.2 Gen 2, 17 heures d'autonomie, stockage et RAM conséquents, Acer ne laisse rien au hasard. Les configurations les plus onéreuses pourront également intégrer un GPU dédié, le petit GeForce MX350 signé Nvidia.

Les derniers éléments de l'enquête établissent des contacts entre son meurtrier et un jihadiste russophone en Syrie, dont l'identité n'a pas été établie à ce stade, a expliqué à l'AFP une source proche du dossier. Abdoullakh Anzorov, réfugié d'origine russe tchétchène, avait envoyé le 16 octobre sur les réseaux sociaux, un message audio après avoir posté la photo du professeur d'histoire décapité à Conflans-Saint-Honorine. "Frères, priez pour qu'Allah m'accepte en martyr", dit-il.

Ce collectif du nom du fondateur du Hamas tué par l'armée israélienne en 2004 a été créé par Abdelhakim Sefrioui, un militant islamiste radical mis en examen mercredi pour "complicité d'assassinat terroriste" dans l'enquête sur la décapitation de Samuel Paty.

"Aujourd'hui, il y a un sujet de protection des professeurs mais aussi de reconnaissance des professeurs".

Roques. Hommage à Samuel Paty