Mardi, 19 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Fin de l'embargo sur les armes mais l'Iran pourra-t-elle en acheter ?

Fin de l'embargo sur les armes mais l'Iran pourra-t-elle en acheter ?

22 Octobre 2020

Une délégation ukrainienne a entamé lundi à Téhéran une deuxième série de discussions sur une possible compensation financière de la part de l'Iran pour l'écrasement d'un avion de ligne ukrainien abattu en janvier au-dessus de la capitale iranienne, selon les médias officiels.

L'administration du président américain Donald Trump a subi revers fâcheux le 14 août dernier, car elle n'a pas renouvelé l'embargo sur les armes iranien par une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU).

Le ministère iranien a salué dimanche "un jour mémorable pour la communauté internationale", ajoutant que le monde s'était tenu aux côtés de Téhéran "au mépris des efforts du régime américain".

"À partir d'aujourd'hui, la République islamique peut se procurer les armes et équipements nécessaires de n'importe quelle source sans aucune restriction légale, et uniquement sur la base de ses besoins défensifs, et peut également exporter des armements défensifs sur la base de ses propres politiques", a ajouté le ministère des Affaires étrangères.

"En vertu des dispositions de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU, l'embargo sur les armes et les restrictions de voyages contre l'Iran ont expiré dimanche", a rappelé M. Zhao, notant qu'il marque l'achèvement de la première phase de la mise en œuvre de la résolution 2231.

Les États-Unis ont vainement tenté, y compris à coup de menaces, de prolonger cet embargo qui, pour l'ONU, n'a plus lieu d'être maintenu.

En 2018, Donald Trump arrivé au pouvoir deux ans plus tôt retire les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien signé à Vienne en 2015.

Le basket français fait son retour en clair sur la chaine L'Équipe
Enfin, l'arrivée du basket confirme la bonne santé de notre chaîne qui continue de progresser à tous les niveaux. Ensemble, nous offrons au basket-ball l'exposition qu'il mérite et que les fans réclament depuis longtemps.

"La doctrine de l'Iran en matière de défense repose sur une forte dépendance envers sa population et ses capacités locales (.) Les armes non-conventionnelles, les armes de destruction massive et une frénésie d'achats n'ont pas leur place dans la doctrine défensive de l'Iran", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué relayé par la presse officielle.

Les responsables iraniens ont crié victoire.

Après trois jours de démentis, les forces armées iraniennes avaient reconnu avoir abattu l'avion par "erreur", en pleine montée des tensions entre Washington et l'Iran.

Suite à cet échec humiliant, les États-Unis se sont engagés à utiliser leurs sanctions "secondaires" pour bloquer tout commerce d'armes avec Téhéran après l'expiration de l'interdiction de l'ONU.

Si Moscou et Pékin ne cachent pas leur intention de développer une coopération militaire avec Téhéran, il n'est pas certain que cette dernière puisse en profiter à sa guise.

La levée de l'embargo devrait donc permettre à l'Iran d'acheter et de vendre du matériel militaire, notamment des chars, des véhicules blindés, des avions de combat, des hélicoptères et de l'artillerie lourde, Hatami mentionnant également la compétitivité de l'Iran en matière de missiles, de drones et de systèmes radars.

Fin de l'embargo sur les armes mais l'Iran pourra-t-elle en acheter ?