Dimanche, 25 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Vidéo: Un accident grave marque le Grand Prix d’Autriche en moto GP

Vidéo: Un accident grave marque le Grand Prix d’Autriche en moto GP

17 Octobre 2020

"Et si mon appel n'est pas accepté, cela ne serait pas une bonne chose donc je préfère partir de la voie des stands ce week-end et mettre fin à cette histoire qui n'est pas drôle", a déclaré Johann Zarco, le pilote français de MotoGP, qui est autorisé à participer aux essais et aux qualifications du Grand Prix moto de Styrie samedi, ainsi qu'à la course dimanche, ont annoncé vendredi les organisateurs.

Pour l'Avignonnais, 30 ans, ces critiques surviennent au plus mauvais moment.

"Après des mois sans guidon, deux piges pour Honda l'ont remis en selle avant un contrat pour 2020 avec l'écurie cliente de Ducati, Avintia, pourtant habituée au fond de peloton". L'objet de ce rêve est d'intégrer l'écurie d'usine Ducati, l'un des trois top-teams du championnat pour l'an prochain. La porte vers un nouvel avenir semblait donc s'entrouvrir. Pendant le huitième tour de la course le motocycliste français s'est accroché à pleine vitesse avec l'Italien Franco Morbidelli.

Montpellier annonce 12 tests positifs au Covid-19
Pas moins de 12 membres du MHSC ont été testés positifs suite aux tests PCR pratiqués ce jeudi. Ce vendredi, de nouveaux testés ont été réalisés auprès de tout le groupe.

"Nous faisons un sport très dangereux, il faut respecter ses adversaires sur la piste".

L'accident entre Zarco et Morbidelli a donné lieu à une vive polémique, certains pilotes, dont la vedette italienne Valentino Rossi, accusant le Français de porter la responsabilité de l'accident, ce que Zarco nie. En accablant Zarco, il peut aussi faire les affaires de Francesco Bagnaia, un jeune pilote italien également sur les rangs pour remplacer Dovizioso chez Ducati et qui fait partie de l'écurie de jeunes poulains qu'il a créée sous le nom de VR46, soit ses initiales et son numéro de course. J'ai l'impression que la moto de Morbidelli m'a poussé. "Ce n'était pas une manœuvre faite exprès", a-t-il affirmé, après s'être expliqué dimanche avec Rossi et Morbidelli.

Interrogé sur son état physique, dimanche soir, quelques heures après sa fracassante chute sur la piste du Red Bull Ring de Spielberg, Johann Zarco s'était montré résolument rassurant et optimiste.