Samedi, 31 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Théâtre, cinéma, spectacles, pas d'exception pour la Culture

Théâtre, cinéma, spectacles, pas d'exception pour la Culture

17 Octobre 2020

C'est un échec. Jean Castex a fermé la porte vendredi à un assouplissement du couvre-feu à 21H00 pour le monde du spectacle en déclarant que "les règles doivent être les mêmes pour tous", y compris la culture, en marge d'un déplacement dans la métropole de Lille. Jean Castex, Premier ministre, vient d'annoncer que les salles de cinéma et plus largement le monde du spectacle (théâtre, concerts.) n'auront pas d'exemption, suite à l'annonce d'un couvre-feu à 21h dès ce week-end, en Ile-de-France et 8 métropoles.

"Il faut une règle simple, claire, lisible, qui puisse réduire le nombre de contacts sociaux et il faut l'assumer!". Dans ses colonnes Le Film Français précise que "les tournages qui se dérouleront après 21H ne seront pas soumis au couvre-feu puisqu'il s'agit d'activité professionnelle". Tout le monde doit être chez soi à 21 heures.

Terrible accident en MotoGP: Zarco sanctionné pour "pilotage irresponsable" (vidéo)
J'aimerais savoir si Freddie Spencer , désormais en charge des commissaires FIM MotoGP, n'aurait pas fait de même à son époque. Le Français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), actuel leader du championnat du monde, n'a réussi pour sa part que le 14e temps.

"Je suis sûr que tout le monde va s'adapter, y compris le monde de la culture dont je connais les difficultés. Mais pour que des règles soient comprises, pour que des règles soient acceptées, il faut qu'elles soient les mêmes pour tous", a insisté Jean Castex, écartant de fait la proposition de Roselyne Bachelot qui suggérait, dans une interview au Parisien, que le ticket de cinéma puisse autoriser les spectateurs à rentrer chez eux au-delà de 21h. Interrogé ce vendredi matin sur BFMTV, le ministre de l'Economie Bruno Lemaire s'y était dit opposé. Ils craignaient également que les distributeurs décident de repousser plusieurs grosses sorties dans les semaines à venir, affaiblissant ainsi l'offre des salles.

La FNCF, qui regroupe les 6000 salles de cinéma en France, craint par ailleurs que de nombreux "blockbusters", censés drainer le public, soient déprogrammés et demande aux éditeurs et programmateurs de maintenir les films qui doivent sortir et d'en proposer des nouveaux. Du côté de la Gaumont, on attendait un éventuel assouplissement du couvre-feu pour décider du sort de films comme Adieu les cons d'Albert Dupontel et Aline de Valérie Lemercier. "Je sais que le monde de la culture est impacté, nous déploierons tous les moyens pour amortir le choc que cela va représenter. Je suis sûr que ce secteur va aussi s'adapter à ces règles du jeu", a-t-il conclu.

Théâtre, cinéma, spectacles, pas d'exception pour la Culture