Samedi, 31 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » France : Enquête antiterroriste après la décapitation d'un professeur

France : Enquête antiterroriste après la décapitation d'un professeur

17 Octobre 2020

Le collège du Bois d'Aulne est un gros établissement (700 élèves) situé en zone pavillonnaire.

Les syndicats de professeurs s'indignent eux aussi des événements et appellent à une minute de silence à 11h demain dans les établissements scolaires ouverts. Plusieurs parents d'élèves se seraient plaints de la diffusion par ce professeur des caricatures du prophète Mahomet réalisées par Charlie Hebdo. Le parquet national anti-terroriste a été saisi.

"Ce soir, c'est la République qui est attaquée avec l'assassinat ignoble de l'un de ses serviteurs, un professeur". Il n'était pas fiché S ni inscrit au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) mais connu des services de police comme l'avons révélé.

Emmanuel Macron était arrivé vers 21h10 au collège de Conflans, dans les Yvelines, où le professeur enseignait, accompagné notamment du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, et rejoint par Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur. Le président de la République s'est ensuite rendu à Conflans-Sainte-Honorine.

"Après avoir commis cet acte odieux, l'agresseur a revendiqué son acte sur Twitter en publiant une photo de la tête de la victime". "Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, De Abdullah, le serveur d'Allah, à marcon, le dirigeant des infidèles, j'ai exécuté un de tes chiens de l'enfer qui a osé rabaisser Muhammad, calme ses semblables avant qu'on ne vous inflige un dur châtiment", a écrit le criminel.

TWITTER DE CHRISTOPHE CAPUANO Samuel Paty
TWITTER DE CHRISTOPHE CAPUANO Samuel Paty

18h54. L'assaillant est décédé. Selon une source policière, il avait montré pendant l'un de ses cours les caricatures de Mahomet à ses élèves, suscitant, une vive émotion au sein de l'établissement qui s'est répercuté au sein de la commune.

18h47. Le parquet national antiterroriste (PNAT) se saisit de l'affaire.

Un homme a été décapité en pleine rue à Eragny-sur-Oise (Val-d'Oise) ce vendredi en fin d'après-midi, peu après 17 heures.

Autour de 17h, les policiers de la brigade anticriminalité de Conflans-Sainte-Honorine sont appelés pour un homme suspect qui rôde près du collège du Bois d'Aulne. La piste terroriste est évoquée à ce stade, mais pas confirmée précise une source policière. Il aurait reçu des menaces, selon des informations de CNews.

Terrible accident en MotoGP: Zarco sanctionné pour "pilotage irresponsable" (vidéo)
J'aimerais savoir si Freddie Spencer , désormais en charge des commissaires FIM MotoGP, n'aurait pas fait de même à son époque. Le Français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), actuel leader du championnat du monde, n'a réussi pour sa part que le 14e temps.

France : Enquête antiterroriste après la décapitation d'un professeur