Samedi, 31 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Miss France 2021 : une candidate sème la zizanie

Miss France 2021 : une candidate sème la zizanie

16 Octobre 2020

Une troisième éviction en un mois Si l'élection de Miss France 2021 a, au départ été menacée, notamment à cause de la crise sanitaire du coronavirus, elle donne finalement lieu à une succession de polémiques. En août dernier, Anaëlle Guimbi, candidate à Miss Guadeloupe, avait été empêchée de participer à la finale du concours local pour cause de photos seins nus.

Ce fut ensuite au tour de la belle Anastasia Salvi d'être écartée.

"Après avoir été élue, notre candidate avait été victime d'une dénonciation anonyme par l'envoi de photos non-conformes d'elle directement à MFO". Une dissension qui avait agacé Sylvie Tellier.

Naïma Dessout évincée mais pas destituée Aujourd'hui, c'est le nom de Naïma Dessout qui est cité dans la presse. Cette fois encore, ce sont des photos jugées "non conformes" qui sont à l'origine de cette éviction.

Johnson appelle à se préparer à un 'no deal — Brexit
Du côté de l'UE, Emmanuel Macron a précisé "qu'un mauvais accord, c'est plus grave qu'un no deal " en se défendant de faire le jeu des "Brexiters".

" Compte tenu de la nature des photos le règlement national en l'état actuel ne laisse aucune marge d'appréciation pouvant autoriser Naïma à participer", a expliqué dans un communiqué publié mercredi Catherine Vermot de Boisrolin, la Présidente et déléguée régionale des Iles du nord.

La reine de beauté ne sera pour autant pas déchue de son titre régional.

La 1ere ajoute que Catherine Vermot de Boisrolin, solidaire de la Miss, a précisé que les photos concernées " furent prises dans un contexte familial sans aucune intention ni caractère vulgaire, érotique ou pornographique ". Très déçue, Naïma Dessout a fait part de sa tristesse sur Instagram : "Je n'avais sûrement pas imaginé mon aventure ainsi".

Miss France 2021 : une candidate sème la zizanie