Jeudi, 29 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le Havre. Les domiciles d'Edouard Philippe et d'Olivier Véran perquisitionnés

Le Havre. Les domiciles d'Edouard Philippe et d'Olivier Véran perquisitionnés

15 Octobre 2020

Des perquisitions ont, notamment, eu lieu aux domiciles et bureaux d'Olivier Véran, d'Édouard Philippe et d'Agnès Buzyn.

Des perquisitions ont été menées ce jeudi 15 octobre matin aux domiciles d'Olivier Véran et Jérôme Salomon.

Ces opérations ordonnées par la Cour de justice de la Répubique (CJR) se sont déroulées "sans difficulté", a fait savoir le ministère de la Santé, "de façon très courtoise et avec la pleine coopération du maire" du Havre, selon l'entourage de l'ex-Premier ministre.

"Edouard Philippe a toujours dit qu'il se tenait à disposition de la justice", a souligné de même source. L'information judiciaire a été ouverte pour le délit prévu à l'article 223-7 du code pénal: "Quiconque s'abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende". Seules 9 d'entre elles ont été jugées recevables, visant, outre M. Véran, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, l'ex ministre de la Santé Agnès Buzyn ou encore l'ex porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Selon une source judiciaire, ces perquisitions ont été réalisées par les gendarmes de l'OCLAESP (Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique) et de l'OCLCIFF (Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales).

Mort de Victorine en France: un suspect interpellé
La jeune femme avait mystérieusement disparu le 26 septembre dernier, après avoir passé un dernier coup de fil à sa famille. Une perquisition aurait par ailleurs été effectuée au domicile du suspect, mais le parquet n'a pas donné de détails.

"Je ne trouve pas que ces perquisitions soient opportunes, il y a une judiciarisation de la vie politique".

La CJR est la seule instance habilitée à juger des actes commis par des membres du gouvernement dans l'exercice de leurs fonctions.

Les auditions des plaignants, parmi lesquels des représentants du collectif de médecins C19, ont démarré début septembre.

Depuis le début de la propagation du coronavirus en France, 84 plaintes ont été déposées contre ces membres du gouvernement français suite à la propagation du coronavirus.

Le Havre. Les domiciles d'Edouard Philippe et d'Olivier Véran perquisitionnés