Samedi, 31 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Grippe : on mesure l’enjeu exceptionnel de la vaccination

Grippe : on mesure l’enjeu exceptionnel de la vaccination

15 Octobre 2020

En revanche, le ministère, qui anticipe "une demande accrue en vaccins cette année", engage "les personnes ne présentant pas de risque particulier, qui souhaiteraient se faire vacciner, à différer leur vaccination à début décembre". "De 2000 à 7000 personnes tous les ans donc tous les ans les gens rentrent à l'hôpital à cause de la grippe, les gens vont en réanimation à cause de la grippe, donc si on peut éviter de surcharger les structures hospitalières qui sont déjà bien sollicitées par la Covid, en ajoutant en plus les gens qui seront atteints par des grippes sévères, on risque le débordement plus facilement alors que si on vaccine les gens, on va diminuer ce risque".

Rien ne suggère qu'un vaccin antigrippal pourrait être efficace contre Covid-19.

Les autorités sanitaires incitent également les personnels soignants à se faire vacciner pour "continuer à assurer leur activité" et pour "protéger leurs patients".

On peut dire que les messages des autorités, craignant une "co-circulation du virus grippal et du virus Sars-CoV-2", ont été entendus.

Pour Rémi Salomon, président de la Commission d'établissement de l'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP), il est important de se faire vacciner pour réduire significativement le nombre de personnes atteintes de la grippe: "Si on a moins de personnes dans nos réanimations c'est une très bonne chose, car nos services sont très encombrés, confie le praticien qui espère aussi désengorger la filière de diagnostic du Covid-19". Cela se passe notamment par drive-in: le patient reste dans votre voiture et doit simplement sortir son bras par la fenêtre pour recevoir la piqûre. En Occitanie, lors de la campagne 2019-2020, 48,8 % des personnes fragiles ont reçu un vaccin avec un taux similaire (48,6 %) en Aveyron.

International : EdF: Deschamps voit les progrès de Kimpembe
J'ai toujours dit qu'il deviendrait et le taulier du PSG et le taulier de l'Équipe de France. Il a gagné en concentration et en maîtrise.

D'autres personnes sont directement concernées par les recommandations vaccinales contre la grippe. L'an dernier, en Occitanie, moins d'une personne à risque sur deux s'est fait vacciner.

"Dans les officines, malgré une charge de travail importante, les professionnels se montrent très satisfaits par ce début de campagne de vaccination".

Cette année, quatre Français sur dix ont l'intention d'avoir recours au vaccin.

Une multiplication des canaux de diffusion qui devrait donc profiter à une vaccination plus massive. contre la grippe.

En Dordogne, zone jusqu'ici plutôt épargnée par l'épidémie de coronavirus, les patients munis de leurs bons ont tout de même été au rendez-vous pour récupérer leur vaccin. C'est 12% de plus que l'an passé. Pour lui, le contexte sanitaire n'a pas pesé dans sa décision de se faire immuniser contre la grippe. Ces trois dernières années, le virus a tué entre 10 000 et 15 000 personnes par an. Et pourtant, pour tous les vaccins les plus courants, les taux de vaccination frôlent les 100%, soit un des taux les plus élevés du monde selon l'Organisation mondiale de la santé. Elles ont accès à un vaccin gratuitement à la pharmacie et doivent se vacciner en priorité. "La dame reconnaît craindre aussi d'éventuels effets secondaires".

Grippe : on mesure l’enjeu exceptionnel de la vaccination